Toulouse : les barquettes en plastique progressivement bannies des cantines

C’est aujourd’hui que les premières barquettes alimentaires en cellulose, censées remplacer les contenants en polypropylène, font leur entrée dans les cantines scolaires toulousaines.

cantine scolaire barquettes cellulose
© DR

C’est avec un mois de retard sur le calendrier annoncé que les premières barquettes compostables en cellulose sont apparues sur les tables des cantines des écoles primaires toulousaines. Elles viennent ainsi remplacer les traditionnelles barquettes en plastique (en polypropylène) utilisées jusqu’alors pour distribuer les 33 000 repas quotidiens cuisinés par la collectivité.

Dans un premier temps, ces barquettes écologiques scellées par un film en amidon de maïs ne seront utilisées que pour une partie des plats préparés par la cuisine centrale. « Sur les plats froids ou très chauds, en sortie de cuisson, nous rencontrons des problèmes d’étanchéité qui rendent les barquettes inutilisables pour une cuisine collective », détaille Martine Susset, conseillère municipale en charge de la restauration scolaire. Il faudra donc attendre que le fournisseur ait trouvé une solution pour que les barquettes en plastique disparaissent définitivement.

Dans le détail, une barquette en cellulose coûte 60 % plus cher et le film en amidon de maïs deux fois plus que leurs équivalents en plastique. « Ce choix implique effectivement un surcoût, mais nous l’assumons et celui-ci ne sera pas répercuté sur le prix des repas. Même si la dangerosité du polypropylène n’est pas scientifiquement avérée, nous appliquons le principe de précaution. Nous privilégions d’abord la santé des enfants », défend la conseillère municipale.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.