[Redac chef de la semaine] David Berty

©Franck Alix/JT
©Franck Alix/JT

5 championnats de France, une coupe d’Europe, 2 Tournois Du Manoir, c’est le palmarès de l’ancien ailier international, sous le maillot du Stade Toulousain. Aujourd’hui, c’est avec les Toros Saint Jory Handirugby qu’il tente de remporter des titres. Jamais bien loin du ballon ovale, il s’investit également pour son association SEP Ensemble qui lutte contre la sclérose en plaque.

 

1/ Autoroute Toulouse-Castres, un dossier sans fin ?

Chacun défend son territoire et certains maires se sont donc opposés au passage de l’autoroute sur leur commune. Mais la population de notre région augmente inexorablement et les projets immobiliers se multiplient dans l’agglomération, ainsi je pense que plus ils attendront pour valider le tracé et plus la décision sera difficile à prendre. Il y aura toujours des mécontents mais il faut trouver un terrain d’entente et faire en sorte que ces derniers se plient à la majorité. Cependant même si je crois un projet de liaison de transports indispensable entre les deux villes, peut-être qu’un aménagement des infrastructures existantes serait plus judicieux que la construction de nouvelles… Le développement du fret ferroviaire permettrait notamment de fluidifier le trafic routier.

2/ Le Conseil régional à Montpellier ?

Le choix de Montpellier ou Toulouse m’importe peu cependant il me semble peu probable que le Conseil régional puisse se trouver à Montpellier sans antenne sur Toulouse. Il s’agit de service de proximité et si les gens doivent prendre un jour de congés pour se rendre à l’autre bout de la région pour effectuer des démarches, certains vont tousser ! Il sera indispensable que les élus puissent avoir des relais sur le terrain sinon les voyages d’une ville à l’autre et le transport de la logistique risquent d’être couteux au final. D’ailleurs il était question, par la fusion des régions, de réaliser des économies, or si des antennes du Conseil, de la préfecture et autre institution doivent fleurir un peu partout, je doute de la réelle économie.

3/ Génération identitaire

Ce groupe défend les Français de souche, mais ils vont en trouver de moins en moins ! La mixité est une richesse, s’ouvrir au monde un épanouissement. Personnellement, je suis à demi Français et à demi espagnol, quant à mes filles elles ont du sang français, espagnol et argentin et je pense que c’est une force. Ces groupes qui s’entraînent à former des commandos dans les forêts m’effraient car leur but est de faire mal, et souvent à ceux qui n’ont rien demandé. On ne parle pas de jouer au paintball mais bien de gens dangereux ! D’ailleurs, je trouve paradoxal que la France se tourne de plus en plus vers l’extrême droite quand l’Europe semble, elle, opter pour l’extrême gauche. Nous parlons peut-être trop de l’extrême droite ce qui leur donne de l’importance et de la légitimité !

4/ L’héritage Dominique Baudis

Je suis né à Toulouse et j’ai réellement le sentiment que l’histoire des Baudis est intimement liée à celle de la ville rose. Pour ceux de ma génération qui ont connu Dominique Baudis à la mairie, il est indissociable ce qu’est devenu notre ville aujourd’hui. En revanche pour les plus jeunes, je doute qu’il sache ce qu’il représente. Il était un grand monsieur, un maire emblématique qui a donné beaucoup à sa ville et a permis de la faire rayonner. Inconsciemment, ses successeurs se sont inspirés de lui. Cela aurait été dommage de ne pas se servir d’une méthode qui fonctionnait ! Personnellement, je ne lui ai jamais mis d’étiquette politique sur la tête, je constate simplement qu’il a su positionner Toulouse comme une ville incontournable et ce, à tous les niveaux !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.