mercredi 14 avril 2021

Contact

Actualités RDV de la Table du Vigneron : Personne n’a rendu son tablier...

RDV de la Table du Vigneron : Personne n’a rendu son tablier !

Anne-Marie Fontaine, Nicole Miquel-Belaud et Sophie Guichard à la Table du Vigneron

Osmose. Une fois n’est pas coutume, notre tablée du jour était exclusivement féminine. Pour décortiquer le Congrès du Parti socialiste, aborder les rebondissements dans l’affaire Vincent Lambert et revenir sur la quinzaine de Roland Garros, Sophie Guichard, Nicole Miquel-Belaud et Anne-Marie Fontaine se sont jointes à nous.

 Par Coralie Bombail et Séverine Sarrat

 

C’est en sirotant un vin blanc pétillant bien frais que nos trois invitées font connaissance, à la terrasse du restaurant La Table du vigneron (chez Gaure) situé rue des Filatiers. Sophie Guichard, Nicole Miquel-Belaud et Anne-Marie Fontaine sympathisent immédiatement ce qui présupposait d’un débat riche et intéressant… d’autant que les trois femmes n’ont pas leur langue dans la poche. Après avoir passé commande, c’est tout naturellement que nous lançons le premier sujet, à savoir le Congrès du PS qui avait lieu le week-end dernier à Poitiers. Entre la chronique d’Arnaud Montebourg et les frondeurs qui montent aux créneaux, cette réunion au sommet était-elle témoin d’un PS à bout de souffle ? Pour Nicole, la surprise, tout en résumant parfaitement le contexte, est venue de la photo de fin : « Hormis la Motion A, une grande partie des socialistes étaient absents de l’image et l’on nous parle ensuite d’unité ! Il s’agit d’une faute politique énorme ! Aucun frondeur, Martine Aubry a disparu, de même que Benoît Hamon… » Le choc des mots, le poids des photos comme le disait si bien Paris-Match. Plus éloignée de la politique, Anne-Marie observe plutôt la forme que le fond et pour elle, « ce genre de grand-messe est dépassée. Aujourd’hui, l’engagement politique passe par la vie de tous les jours, il vient de la base, là où l’encartement n’est pas nécessaire pour faire changer les choses. Je pense qu’il faut réinventer une nouvelle manière de faire de la politique pour prôner le commun et non la division ! » Pourtant, comme le rappelle Sophie, « Valls a fait une ovation à François Hollande ce qui marque bien une forme d’unité, mais effectivement, si ce n’est que le haut de l’iceberg… » Le Congrès de l’UMP, pardon… de Les Républicains s’invite alors au débat : « C’était pareil pour celui-ci, aucun intérêt. La politique doit maintenant passer par la proximité et ce n’est pas en multipliant les grand-messes de ce type qu’ils y parviendront », acquiesce Nicole. Et naturellement, c’est aux réseaux sociaux que pensent nos trois invitées. « Avec les nouvelles technologies, la base a repris le pouvoir. Les anciennes structures où il convenait de suivre un chef ne fonctionnent plus », explique Anne-Marie. Malheureusement, « c’est pour l’instant idéaliste et utopique car tout est encore organisé de manière pyramidale », constate Nicole. En tous les cas, toutes s’accordent à penser que le fonctionnement des partis politiques ne prend plus auprès des citoyens… « et surtout des jeunes qui préfèrent s’engager dans des associations, des clubs ou des plateformes collaboratives plutôt que dans des partis », constate Anne-Marie, interrompue par Nicole, pas tout à fait d’accord : « Beaucoup de jeunes s’engagent en politique et ils représentent une réelle force de frappe pour les partis. Il ne faut pas caricaturer le monde politique, certains se dévouent encore pour leur territoire. Heureusement, sinon ne resteraient que ceux à l’égo surdimensionné ! »

« Avec les nouvelles technologies, la base a repris le pouvoir » 

Tout comme dans le milieu économique, constate Sophie : « on parle souvent des entreprises du CAC 40 et peu des PME. » Mais fatalistes, elles entrevoient toutes un nouvel affrontement Hollande/Sarkozy/Le Pen, les changements mettant du temps à se concrétiser. Faire une confiance aveugle en un chef est alors dépassé, « les gens veulent participer », clame Anne-Marie, « et les politiques doivent écouter les citoyens ». Pour elle, nous sommes en pleine mutation organisationnelle mais qui peut dire à quoi ressemblera la politique dans 20 ans ? Disposerons-nous de nouveaux outils dont nous n’avons même pas idée ?

Avec les filets de saumon et ses petits légumes, arrivent le deuxième sujet qui, il est vrai, aurait pu couper l’appétit : l’affaire Vincent Lambert. Vendredi dernier, la Cour européenne des droits de l’Homme a confirmé l’arrêt rendu en 2014 par le Conseil d’Etat autorisant l’arrêt des soins à Vincent Lambert, tétraplégique en état végétatif chronique depuis 2008. « Personnellement, je suis croyante mais je suis pour l’euthanasie. Dans cette affaire c’est l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation qui me pose un problème car, là, on ne parle pas de mettre fin à ces jours rapidement mais plutôt de le laisser souffrir pour qu’il s’éteigne seul », explique Nicole qui estime avoir le droit de décider de sa mort tant qu’elle est clairvoyante. Effectivement, dans ce cas précis, c’est la méthode employée qui choque nos invitées : « Stopper l’alimentation et l’hydratation est pour le coup, un acte de torture. C’est totalement paradoxal avec la volonté de laisser partir quelqu’un pour ne plus qu’il souffre », convient Sophie, désarçonnée. Pour Anne-Marie, le réel problème est en réalité que dans cette situation, « chaque cas est particulier, il est donc impossible de légiférer », car les lois gardent un caractère généraliste. Les cas particuliers sont ensuite traités par décrets, « alors on ne s’en sort plus ! » désespère Nicole. Pourtant, il faut bien un cadre commun.

 « Stopper l’alimentation et l’hydratation est pour le coup, un acte de torture »

La seule solution serait alors de « faire savoir, de son vivant, ce que l’on souhaite », poursuit-elle, coupée par Anne-Marie qui s’interroge : « encore faut-il savoir si ce que l’on veut bien portant sera ce l’on désire une fois malade ! » Elle propose alors : « pourquoi ne pas mettre en place un Conseil de médecin impartial qui ferait loi plutôt que de faire reposer la décision sur les épaules d’un seul médecin ou d’une famille déjà affaiblie par la maladie d’un proche ! » Et c’est terminant leur assiette tout en dégustant un verre de vin blanc pour les unes et de rouge pour les autres, que nos invitées s’interrogent sur la fin de vie, la place des personnes âgées dans notre société et plus tard, dans une longue déviation, de la place des femmes.

D’ailleurs certaines ont tiqué quant au traitement des matchs féminins lors de la quinzaine de Roland Garros. Plongeant les cuillères dans les desserts, et déplorant les décolletés, eux aussi plongeants, des joueuses ou des femmes filmées dans le public par les caméras. « Il est vrai que les joueuses ressemblent plus à des top-modèles qu’à des athlètes de haut niveau », reconnaît Nicole, « mais c’est grâce à cela qu’elles gagnent aujourd’hui mieux leur vie et les téléspectateurs regardent leurs matchs », renchérit-elle. Pourtant inconditionnelle de tennis il y a quelques années, elle avoue être allé à Roland Garros « et comme tout le monde, pour voir les matchs des hommes. Désormais, les femmes jouent aussi bien ! » La finesse du jeu peut-être ? Mais… « au fait, c’est la Coupe du monde de foot féminin bientôt », se rappelle Anne-Marie, « et qui en parle ? » Mieux vaut le match amical France-Belgique regrettent, moqueuses, nos « drôles de dames », engloutissant leur café puis retournant à leurs obligations personnelles !

 

 

 

 

 

 

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

Articles en rapport

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Une application de sophrologie 100% toulousaine

L'application de sophrologie « Ma Bulle Sophro », créée à Toulouse, est disponible sur Apple Store depuis le mois de mars 2021. Problèmes de stress,...

Numérique. Emmaüs Connect lance une grande collecte d’ordinateurs inutilisés

Pour lutter contre l'exclusion numérique de huit millions de français, Emmaüs Connect lance une grande collecte pour récupérer les ordinateurs et smartphones non utilisés...

Tarn-et-Garonne : L’emploi salarié en baisse malgré les dispositifs mis en place

Une réunion s’est déroulé mardi 13 avril entre Chantal Mauchet, préfète du Tarn-et-Garonne et le Service public de l’emploi départemental (SPED). L’occasion de revenir...

Au Bonheur des Dames, la nouvelle librairie féministe de Toulouse

Depuis le 9 janvier 2021, une librairie féministe et généraliste, indépendante et engagée a ouvert à Toulouse. « Il manquait à Toulouse un espace entièrement dédié...

Montpellier. 12 nouvelles rues porteront des noms de femmes

Lors du conseil municipal de Montpellier de ce lundi 12 avril, les élus ont voté pour que 12 des nouvelles rues des quartiers Près...

Covid-19 : En Aveyron, les hospitalisations se multiplient

Le nombre d’hospitalisations pour Covid-19 en Aveyron a doublé depuis le début de l’année 2021. La situation épidémique se dégrade et le taux d’incidence...

Peut-être un deuxième Ntamack pour la Coupe du monde de rugby 2023 en France

Francis Ntamack, frère de l'emblématique Émile et oncle de l'inarrêtable Romain, vient d'être nommé sélectionneur de l'équipe nationale de rugby de Madagascar. https://www.youtube.com/watch?v=R2wnucJowtM Dans la famille...

Les élections régionales et départementales encore reportées

Les élections régionales et départementales sont reportées aux 20 et 27 juin 2021. Après un vote consultatif des députés, le report d'une semaine a...

Aveyron : 1 040 kilomètres de routes de nouveau limités à 90 km/h

1 040 kilomètres de routes dans le département de l’Aveyron vont être de nouveau limités à 90 kilomètres/heure. Cette décision fait suite à une...

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

Les plus lus

Au CHU de Toulouse, des essais prometteurs pour les victimes d’infarctus

Reconfinement : la colère des personnels hospitaliers du CHU de Toulouse

Pour le syndicat CGT représentant les personnels hospitaliers du CHU de Toulouse, le reconfinement n'est qu'une mesure restrictive de plus destinée à pallier les...
Economie Occitanie

Airbus et l’aéronautique en danger : scénario catastrophe pour Toulouse ?

Toulouse pourrait-elle connaître dans les années à venir le même sort que la ville de Detroit aux États-Unis, dévastée par l'effondrement de l'industrie automobile ?...
Bourg d'Oueil

Sorties en Haute-Garonne [1/6] : villages tranquilles et vallées secrètes

A l'heure où le déconfinement s'opère jour après jour en France, le département de la Haute-Garonne a une belle carte à jouer pour relancer...
station ski Superbagnères

Deux jours de ski gratuit dans les stations du Mourtis et de Luchon-Superbagnères !

Une semaine avant leur ouverture officielle, les stations de Luchon-Superbagnères et Le Mourtis offrent deux journées d’accès gratuit à leur domaine skiable, les vendredis 13...

Le plus bel arbre de France est à Sorèze, à 60 kilomètres de Toulouse

Ce mercredi 19 août, le hêtre de Saint-Jammes, à Sorèze, recevra le prix de l’arbre remarquable de l’année 2019, qui récompense le plus beau...

Urbex : 4 lieux improbables à l’abandon à Toulouse

Hôtel, maison de retraite, châteaux, restaurant universitaire, ces bâtiments se sont retrouvés abandonnés du jour au lendemain. Des lieux d'urbex figés dans le temps,...

Covid-19. Le variant breton fatal aux frelons asiatiques

Des chercheurs du Centre de recherche et d'analyses sur la cognition et la réflexologie animale de Toulouse ont observé des effondrements d’essaims de frelons...
La situation épidémique actuelle

Covid-19 : dans le Tarn, la situation épidémique se dégrade

La situation épidémique inquiète dans le département du Tarn. Le taux d’incidence est supérieur à la moyenne régionale et le taux de décès est...