Quoi de neuf à Toulouse en 2018 ?

ÉVOLUTIONS. Sans que l’on s’en rende compte pour le moment, beaucoup de choses ont déjà changé alors que nous fêtions le passage à l’année suivante. Et ce n’est pas fini. Petit tour d’horizon de ce qui va bouger en 2018 à Toulouse.

©Saada  Schneider
©Saada Schneider

Les accrocs vont devoir se faire une raison : en 2018, il va falloir dire adieu aux cotons-tiges en plastique, trop polluants. Il faudra aussi se serrer un peu la ceinture avec plusieurs hausses de prix : cigarettes, gaz, timbres, séjours hospitaliers, carburants. Le nombre de vaccins obligatoires augmentera également tandis que notre bulletin de salaire, lui, sera simplifié. À Toulouse comme ailleurs, il va falloir prendre de nouvelles habitudes.

Une amende à 30 euros

Fini la prune à 17 €. Avec le changement de réglementation sur le stationnement, depuis le 1er janvier, chaque ville a désormais loisir de décider du montant des amendes. À Toulouse, celui-ci a été fixé par la municipalité à 30 €. Plus cher qu’à Marseille, Montpellier ou Lille qui restent à 17 € mais moins qu’à Paris (jusqu’à 50 €), Lyon (jusqu’à 60€) ou Bordeaux (35 €).

Des mesures antipollution

En cas de pic de pollution, si vous n’avez pas la vignette Crit’Air ou si votre voiture fait partie des véhicules les plus polluants, vous n’aurez plus le droit de circuler à l’intérieur de la rocade. L’amende est de 68 € (45€ minorée). Toutefois, une exception est faite pour favoriser le covoiturage. Une voiture, même polluante, pourra circuler avec au moins deux passagers en plus du conducteur. Autre mesure destinée à lutter contre la pollution, une portion de l’A62 entre le péage Toulouse-Nord et Saint-Jory est désormais limitée à 110 km/h. Enfin, rien de nouveau dans ce domaine, mais la municipalité a décidé de poursuivre ses efforts pour rendre la ville plus propre. La brigade contre les incivilités (papiers et mégots jetés par terre, crottes de chiens ou pipi dans la rue, dépôts sauvages d’ordures) sera renforcée en 2018.

Fin de la gratuité dans les transports en commun

En vigueur officiellement depuis le 3 juillet dernier, la tarification “solidaire” de Tisséo, qui met fin à la gratuité automatique des transports pour les seniors et les chômeurs va réellement s’appliquer en 2018. Les seniors s’étant déjà réabonnés bénéficient en effet de la gratuité pendant un an, soit au plus tard jusqu’au 3 juillet prochain. Pour les sans-emploi, le renouvellement ne courrait que sur une période de six mois.

Débuts et fins de chantiers

Il n’y a jamais de certitudes avec les travaux mais comme chaque année, la ville continue son lifting. Le célèbre marché Victor Hugo ainsi que les pourtours de la basilique Saint-Sernin vont commencer leur mue. Au rayon des livraisons, les nouveaux bâtiments de la TSE (Toulouse School of Economics) pourraient également être achevés au bord du canal de Brienne. L’emblématique B612, bâtiment présenté comme la “Silicon Valley de l’aérospatial” et baptisé ainsi en hommage à l’aéronef du Petit-Prince, devrait, lui, être terminé dès ce mois de janvier. Enfin, toujours dans le cadre du grand projet Toulouse Aerospace, la Piste des Géants, verra le jour à la fin de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.