MIAM, Made in a marmite : Un fast-food traditionnel

Miam (06-06-2016)┬®franckalix-10

MIJOTÉ. Ce restaurant au concept original a ouvert il y a trois semaines en plein centre-ville, rue Gambetta. Et même s’il reste encore quelques détails àfignoler, l’établissement a déjàsa petite clientèle.

 

Par Lucie Cayrol

 

Des polaroïds aux murs, une décoration moderne aux couleurs du drapeau français, des poufs pour se poser et manger …sa marmite ! Ce nouvel établissementsemble être àpremière vue un fast food, mais il prend toute une autre dimension en réalité. « On s’est demandé: comment proposer quelque chose àmoins de dix euros, mais qui reste travaillé, recherchéet vraiment cuisiné? Ça nous a semblépresque évident, avec la nourriture mijotée on arrive àgarder le savoir-faire de la cuisine », explique Audrey, l’une des quatre associés àl’origine de la création du restaurant. Après un diplôme du lycée hôtelier de Toulouse et un master en alimentation, puis un cursus en marketing en Belgique, la gérante du restaurant a souhaitérevenir dans sa ville d’origine pour créer cette entreprise. Les quatre associés, anciens collègues ou camarades de classe, ont démarréle projet depuis février dernier pour ouvrir le 18 mai.

 

Ce genre de restaurant existe déjàen France, on peut en retrouver àParis, Bordeaux …et sont très populaires. MIAM s’inscrit dans la restauration rapide et vous fait composer votre propre formule. On fait son choix entre une galette de bléet une box, on y rajoute une base de riz pilaf, on choisit sa viande effilochée, sa sauce cuisinée – allant de la carbonara àla tomate en passant par le curry – et enfin tous les suppléments que l’on souhaite. Un fonctionnement moderne, pour une nourriture plus traditionnelle. « Je pense que l’on s’inscrit dans le restaurant du 21e siècleparce qu’on propose des box ou des galettes au lieu de se cantonner àun seul plat servi. On voulait se mettre dans le même mouvement que les kebabs ou les burgers du coin, oùl’on s’arrête entre midi et deux. » Et l’emplacement permet de cibler une clientèle variée. « Notre clientèle est composée dhommes ou femmes daffaire car il y a des espaces co-working pas loin, mais surtout de jeunes pour linstant. Nous sommes entre deux lycées et àcôtédune universitéIls semblent bien aimer le concept ! Nous avons déjàune clientèle fidèle, on espère que ça va continuer ainsi », confie Audrey. Jusqu’au 13 juin, il est possible de participer au tirage au sort qu’organise le restaurant pour tenter de gagner des menus pour deux et découvrir quel est votre miam !

 

24 rue Léon Gambetta

Métro Capitole

Disponible en livraison sur Deliveroo.fr

 

 

Tarifs :

Le MIAM à5,90€

Menu à8,90€.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.