L’interview décalée de Jérôme Pironnet

Jérôme Pironnet ©Claire ManaudDirecteur régional du réseau d’affaires professionnel Business Network International Haute-Garonne (BNI), il a mis de côté ses considérations professionnelles pour intégrer le cercle fermé de ceux qui se sont prêtés au jeu de l’interview décalée.

 

La dernière fois que vous avez susurré des mots bleus à quelqu’un ?

Ce matin avant de partir travailler.

 

Quelle note mettriez-vous à votre physique ? (sur 20)

Je n’ai jamais été très à l’aise avec les notes. Quant à mon physique, je ne suis pas sûr d’être le meilleur juge. Allez, va pour un 12 !

 

En amour, quel est le secret de l’harmonie ?

Donner. De son temps, du respect et de l’attention même quand soi-même on est pris par le quotidien. Ma société est fondée sur le credo « qui donne reçoit » et je suis persuadé qu’en amour cette maxime s’applique également.

 

Et la fausse note qui peut tout gâcher ?

L’indifférence, le mépris et l’égoïsme sont pour moi incompatibles avec le sentiment amoureux.

 

Quel est le compliment qui vous a le plus touché ?

Récemment, un des plus anciens membres m’a dit qu’il était heureux de la réussite de BNI à Toulouse et qu’il était persuadé que j’étais fait pour ça. Par le passé, je n’ai jamais gardé un souvenir impérissable de l’école et j’ai mis un certain temps à trouver « ma voie », alors ce compliment-là revêt une valeur particulière.

 

Quel est votre principal défaut dans la vie de tous les jours ?

Vouloir trop en faire et me sentir dans l’urgence très souvent.

 

Avez-vous déjà menti sur votre âge ?

J’ai 40 ans et je suis plutôt à l’aise avec mon âge. Mais on m’a souvent cru plus jeune et certains ont pu penser que je voulais me vieillir pour X raisons. Pourtant, le matin, la glace ne ment pas, mes 40 ans sont bien là !

 

La question qu’on ne vous a jamais posée mais à laquelle vous aimeriez répondre ?

Que feriez-vous si pendant une journée, on vous procurait l’abondance absolue ? La réponse n’intéresserait sans doute pas grand monde mais j’aurais beaucoup de choses à dire 🙂

 

Quelle est la dernière personne que vous vous êtes mise à dos ?

Quelqu’un avec qui j’ai décidé de ne pas travailler et qui vraisemblablement n’a pas compris quelle était sa part de responsabilité dans cette décision.

 

Avec qui aimeriez-vous échanger votre vie le temps d’une journée ?

Avec un grand champion comme Federer, le jour d’une finale, ressentir l’adrénaline avant d’entrer sur le court et le plaisir extrême de la victoire. Et la sensation quasi quotidienne de dominer l’histoire de son sport.

 

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de vous coucher ?

Je lis souvent le journal sur une tablette. Mais ce que je préfère avant tout, c’est d’aller jeter un œil dans la chambre de mes enfants pour les regarder dormir…

 

Pour vous, quel est le plus gros tue l’amour ?

Celui ou celle qui néglige l’être aimé et qui finit par se négliger car il/elle se considère à l’abri dans son couple.

 

L’objet personnel qui vous tient le plus à cœur ?

La montre que ma compagne m’a offerte pour mes 40 ans, je n’arrête pas de la regarder 🙂

 

Quand vous partez en vacances, qu’emportez-vous toujours dans votre valise ?

Mes chaussures de course et aussi ma raquette de tennis. Le sport a toujours été une passion et depuis quelques années, une nécessité pour entretenir ma ligne, même en vacances…

 

Quel trait de caractère vous fait fuir chez les autres ?

La flagornerie, le mépris et le manque de remise en question.

 

Quelle est la dernière fois où vous avez manqué de courage ?

Hier soir, quand j’ai voulu ranger mon bureau.

 

Quel est votre juron préféré ?

Je crois que j’en ai une belle collection mais j’affectionne particulièrement le « putaing » local que je maîtrisais d’ailleurs bien avant de poser mes valises à Toulouse. Et la traduction en patois occitan qu’en faisait mon grand-père « que la pute !».

 

Avez-vous des photos dans votre portefeuille ?

Pas de portefeuille pour moi mais en revanche beaucoup de photos dans mon téléphone : maisons visitées, mes enfants, ma chérie et en fond d’écran une photo de mon grand-père disparu en octobre dernier.

 

Que faites-vous encore en cachette ?

Je grignote : chocolat, bonbons et autres confiseries qui mettent à mal mon hygiène de vie.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.