[Lèche vitrine] Le Soulier à Toulouse : Mystère cocktails !

PROHIBITION. Le concept n’a pas encore de nom mais il existe un lieu, au cœur du quartier Arnaud-Bernard, où l’on peut à la fois déguster des hors-d’œuvres et savourer des cocktails dignes des meilleurs bars spécialisés. Bienvenue au Soulier, un endroit décidément pas comme les autres.

le soulier toulouse
©franckalix

Les Pieds sous la table : une enseigne, deux personnalités

Un même lieu peut parfois cacher plusieurs ambiances. Le midi, aux Pieds sous la table, c’est un restaurant tout ce qu’il y a de plus charmant qui occupe tout l’espace. Mais le soir venu, cette enseigne d’Arnaud-Bernard dédouble sa personnalité. Les Pieds sous la table se sépare alors en deux ambiances bien distinctes et cohabite avec Le Soulier. Cet espace qui a sa propre entrée donne d’emblée le ton ; lumière tamisée, canapés conforts… Et puis, cachés derrière une porte en forme de placard, deux salons privatifs nous plongent carrément dans l’univers de la prohibition aux États-Unis, dans les années 1920.

Antoine Jeanjean, qui a rejoint l’aventure en cours de route après le départ de l’associé de son frère Fabien, raconte la genèse de cette ubiquité : « Le soir, nous proposions à la fois des hors-d’œuvre et des plats classiques. C’était top mais le mélange de clientèles posait parfois problème. En parallèle, du fait de son parcours, Fabien avait envie de pousser le travail sur les cocktails. On a donc fait des travaux pour agrandir un des salons où l’on offrait aux clients d’aller boire un verre après leur repas. » Le concept détone et séduit mais l’équipe, elle, se sent encore dans un entre-deux pas tout à fait abouti. « Rapidement, le Soulier a été identifié comme un bar à cocktail, ce qui n’est pas le cas. Ce n’est pas un bar », poursuit Antoine.

Le Soulier : hors-d’oeuvres et cocktails.

En mars dernier, la décision est donc prise de scinder carrément l’espace en deux le soir avec une partie restaurant et une partie Soulier avec hors-d’œuvre et donc cocktails. Un chef-bar est embauché spécifiquement et l’espace est relooké suite à une rencontre fortuite avec un fameux collectif de designers toulousains, Bakelite. Comme pour le restaurant, la démarche consiste à allier qualité des produits, inventivité et prix raisonnables. « La carte est composée à 100% de créations et change régulièrement. Le chef aime bien travailler les infusions comme la tequila avec du poivre népalais ou le rhum au cigare. Mais la touche maison, c’est l’improvisation, selon l’humeur et le profil d’un client. On est très l’écoute des demandes », explique Antoine Jeanjean.

le soulier toulouse
©franckalix

Et prochainement… Le Talon, une épicerie accolée au lieu.

Satisfaite d’avoir trouvé l’équilibre, l’équipe des Pieds sous la table ne compte pas pour autant se reposer sur ses lauriers et prépare déjà l’ouverture du Talon, une épicerie accolée au lieu. « Ça sera la cerise sur le gâteau, une manière de sensibiliser les gens à notre démarche qui est la même pour les trois entités mais aussi de pleinement s’inscrire dans la vie de ce quartier qu’on adore. »

4-8 rue Arnaud-Bernard, 05 67 11 01 72, ouvert du mercredi au samedi de 20h à 2h



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.