[Lèche-Vitrine] Le Glastag : au goût du jour

BISTRONOMIQUE. Le Glastag offre une bouffée d’air frais en plein cœur des Carmes avec une cuisine accessible et raffinée. Entre le bistrot et le gastronomique, le bar à cocktails et le restaurant, la nouvelle enseigne fait les choses bien, sans se prendre la tête. 

Glastag
®franckalix

Par Brice Bacquet

En tournant à l’angle de la rue Joutx-Aigues, la façade du Glastag attire tout de suite l’attention. Un assemblage de photographies contraste avec le rouge des briques qui dessine l’entrée du lieu. À l’intérieur, le ton est donné. Un premier espace est réservé aux cocktails et cafés et donne sur un étroit couloir.L’ambiance se veut chaleureuse, moderne et branchée. Les couleurs ocres et bois s’entremêlent avec le noir du bar et le blanc des murs.

«On voulait mélanger la restauration à la mixologie (l’art de mélanger les boissons alcoolisées ou non pour faire des cocktails, ndlr) pour que chacun puisse y trouver son compte», explique Yohann Travostino, gérant du bistrot gastronomique. Ici, les sempiternels mojitos laissent place aux créations originales, élaborées et goûtées par l’équipe du restaurant. Dans un verre d’Exotic Aloeveres par exemple, un vieux rhum plantation côtoie l’Aloe vera et les extraits de citron et d’ananas.

Au bout du couloir, on découvre le restaurant du Glastag. Passant par un large toit en verre, la lumière extérieure inonde la salle d’une cinquantaine de couverts. Les tables y sont espacées, les murs boisés, des trophées de chasse en papier et de la verdure en pot complètent la décoration.

Rémy Bouet : jeune chef du Glastag.

En cuisine, c’est Rémy Bouet qui dirige. Le jeune homme de 24 ans est l’un des plus jeunes chefs toulousains. Formé aux côtés de Frank Renimel (En Marge à Aureville) et dans des restaurants de plage, Rémy Bouet se revendique d’une «cuisine simple et sans chichi, à base de produits frais et de saisons.» Parmentier de joue de bœuf accompagné de son jus de truffes, ou huîtres gratinées aux poireaux remplissent entre autres les assiettes.

Du côté des fournisseurs, le restaurant s’alimente, entre autres, auprès de grands noms locaux comme la boucherie Marty, la maison Samaran ou auprès de plusieurs maraîchers de la région.«On n’est pas à 100% dans une démarche locale et bio », résume Yohann Travostino, « mais on travaille de beaux produits et de qualité pour une cuisine accessible et qualitative.» C’est dans son expérience étoilée que Rémi Bouet puise l’originalité de ses plats. «On va dans les étoilés pour bien manger, mais c’est souvent trop cher. Ici, au Glastag, on vient et l’on se régale à des prix décents», conclut le jeune chef.


  • INFOS PRATIQUES

    glastag toulouse
    ®franckalix/JT

7 rue Joutx-Aigues, 09 86 18 14 14

ouvert 7j/7 midi et soir


  • LES TARIFS 

Formule du midi à 15,50 €

Midi et soir à la carte : l’entrée entre 6 et 9 €, les plats entre 16 et 19 € et les desserts à 6,50 €

Cocktails autour de 10 € 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.