La Direccte Occitanie s’engage pour une meilleure santé au travail

Avec son nouveau Plan Régional Santé Travail, l’organisme veut inverser la courbe des accidents de travail, en hausse constante.

// Par Michael Ducousso

Direccte Occitanie
Archives JT

La Direccte Occitanie a présenté son nouveau Plan Régional Santé Travail, mardi 27 juin. 21 mesures réparties en trois axes pour faire face à un diagnostic jugé affolant : « Il y a eu plus de 54 000 accidents du travail en 2014, en Occitanie, et ce nombre connaît une hausse de 2,6% par an. C’est une croissance plus élevée qu’au niveau national », s’inquiète Christophe Lerouge, directeur régional de la Direccte. C’est d’autant plus regrettable que cela a un impact sur l’économie de la région, car « une entreprise où les conditions de travail sont bonnes, est aussi plus compétitive. »

 

De la formation et du conseil aux entreprises

 

Pour rétablir la situation, Christophe Lerouge mise donc sur la sensibilisation des acteurs du monde du travail et de la santé. Les 21 mesures du PRST ont ainsi pour but de développer la culture de la prévention en entreprise, d’améliorer les conditions de travail et de renforcer le dialogue social dans les structures occitanes.

 

C’est une vaste « opération de communication », mais dont les effets se veulent concrets. En donnant plus d’importance à la notion de sécurité dans la formation initiale des agriculteurs, la Direccte Occitanie espère, par exemple, lutter contre les conduites à risques particulièrement fréquentes dans ce secteur. Nathalie Vitrat, référente régionale du programme, mise aussi sur le conseil aux entreprises pour les aider « à anticiper les risques » lors de l’élaboration de nouveaux process. Autant d’actions de sensibilisation qui devraient contribuer à faire baisser le nombre d’accidents et de maladies professionnelles dans la région, d’ici 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.