Groupement interquartiers de tranquillité et sûreté : quel bilan ?

Pour assurer la quiétude de leurs locataires, deux bailleurs sociaux toulousains (La SA des Chalets et Patrimoine SA Languedocienne) ont créé, il y a six mois, un dispositif inédit de tranquillité et de sûreté. Une sorte de service de sécurité agissant dans les résidences situées dans les quartiers réputés difficiles. Premier bilan.

GITeS agent sécurité

Depuis six mois, les locataires de la SA des Chalets et de Patrimoine SA Languedocienne voient régulièrement passer des patrouilles de sécurité. En effet, les deux bailleurs sociaux toulousains se sont unis pour créer le Groupement interquartiers de tranquillité et sûreté (GITeS). Tous les jours, de 16h à 2h du matin, les 25 agents effectuent des tournées dans 27 de leurs résidences de l’agglomération toulousaine.

Ils ont pour mission d’assurer une présence sécurisante pour les habitants mais aussi d’intervenir en cas de regroupements bruyants, d’entraves, de salissures… Ils procèdent dans le même temps à une veille technique pour signaler des dysfonctionnements, des dégradations ou des dépôts d’encombrants.

Premier bilan positif

« Une initiative dont le premier bilan est positif », selon Rémi Vincent, directeur général du GITeS. Les agents ont ainsi répondu à plus de 1 000 signalements d’anomalies techniques, dont 65 % étaient des dégradations malveillantes. En matière de sécurité, « plus de 500 individus ont été dispersés suite à des regroupements bruyants sans intervention de la police, 24 situations de tapages nocturnes ont été stoppées pacifiquement et 24 auteurs d’infractions dans les résidences ont été remis aux forces de l’ordre. »

Des interventions qui, à 85 %, ont eu lieu dans le secteur du Grand Mirail. « Et qui ont généré une baisse de 20 % des réclamations des locataires en ce qui concerne les troubles de la tranquillité », constate Pascal Barbottin, directeur général de Patrimoine SA Languedocienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.