François Bourgon, entre tradition et innovation

tete en der - Xavier Fromagiere

GOÛT. Ce n’est pas la première fois que François Bourgon fait parler de lui dans la presse. Le chef d’entreprise multiplie les expériences depuis la reprise de l’affaire familiale toulousaine bien connue qu’est la Fromagerie Xavier dans le quartier Victor Hugo. Place à la découverte.

Par Myriam Balavoine

C’est au début des années 2000 que François Bourgon, développeur de marché dans le secteur du high-tech, se retourne vers sa Toulouse natale, où il repose finalement ses valises. S’il apprécie autant la folie de Hong Kong que la beauté de Paris, c’est le sentiment de sérénité qu’il trouve à Toulouse. « Revenir ici me permet de me rendre compte que nous avons beaucoup de chance d’y habiter. Il y a un terroir superbe de vins, des chefs gastronomiques aux influences diverses et internationales, de jeunes chefs en pleine montée. »

Diplômé d’école de commerce, il fait dans l’international : Asie du Sud Est, Amérique Latine, pays du Nord, jusqu’en 2004 où il décide de reprendre la fromagerie familiale, installée à Toulouse depuis 1976. « Ce fut un changement de vie radical, d’un open space de 500 personnes à une équipe d’une dizaine. D’un nouveau chiffre d’affaire inférieur à mon ancien budget communication. Un changement radical mais passionnant, concret, replaçant la qualité et le sens des produits vendus au centre de mon activité. » se souvient-il.

Fasciné par le métier de son père, dont la fromagerie porte le prénom, Xavier, François Bourgon fait tout pour conserver et développer une gamme de produits authentiques et de qualité. « Nous proposons des fromages fermiers au lait cru, affinés dans nos caves, dans le respect d’un travail qui existe depuis 40 ans. » explique-t-il. La nature, le savoir-faire et l’innovation, trois de ses fondamentaux que l’on retrouve assurément dans ses produits.

Dès son retour dans la ville rose, François Bourgon s’investit au sein du CJD (Centre des Jeunes Dirigeants d’entreprise). Il y devient président régional, responsable de la formation et travaille largement sur le développement personnel. « J’y ai découvert une conscience sociétale. En tant que chef d’entreprise, le management est primordial, autant que le bien être de ses salariés », rappelle-t-il.

« Offrir une gamme diverse permettant de trouver l’émotion propre au produit »

A Toulouse, ville culturelle et artistique à taille humaine qui s’internationalise, le chef d’entreprise s’épanouit et diversifie ses projets. « Parmi les choses que je me suis amusé à faire, il y a de devenir meilleur ouvrier de France. », se réjouit-il. En 2011, il obtient ce titre, juste après être rentré d’un périple familial de 3 mois en vélo du Cambodge au Laos. Selon lui, « ce sont des pays formidables, d’accueil et de partage, des cultures dont on devrait s’inspirer. » La découverte, François Bourgon la voit partout et nous l’amène jusqu’à Toulouse.

A partir de septembre, un nouveau produit sera commercialisé : le pavé toulousain. Fruit d’une collaboration avec un fermier, il aura même sa propre cave d’affinage afin que chacun puisse le conserver dans les meilleures conditions dans son réfrigérateur. Tous les projets que le fromager prépare, autour du pain, du vin et du fromage, ont un objectif commun : « offrir une gamme diverse permettant de trouver l’émotion propre au produit. » Une émotion due au goût de l’authentique, entendez par là « avant la révolution industrielle et l’arrivée des produits chimiques ».

S’il a ouvert, il y a 8 ans, une deuxième boutique au 22 place Dupuy, sa motivation toujours intarissable le pousse encore plus loin. En discussion avec la mairie toulousaine, François Bourgon cherche à « trouver un terrain d’entente quant à son implantation dans le quartier gourmand de la Cartoucherie ». Décidément, la fromagerie Xavier n’a pas fini de nous étonner et de faire frétiller nos papilles.

 

Le + : Novateur et passionné de vélo

La fromagerie Xavier est, en 2007, la première petite entreprise à mettre à disposition de ses salariés une flotte de vélos. C’est aussi ça, le charme que François Bourgon prête à Toulouse : « une cohésion et une cohabitation agréable entre piétons, vélos et voitures. »

 Fromagerie Xavier

6 place Victor Hugo et 22 place Dupuy, Toulouse.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.