Fortes chaleurs, l’été de vos animaux n’est pas fini !

Les mois de juin et juillet ont été un véritable enfer pour vos chiens et chats. Les consultations pour intolérance à la chaleur ou coup de chaleur ont représenté près d’une urgence sur deux depuis 1 mois. La plateforme de régulation a été assaillie pour des demandes de conseils sur la région de Toulouse ! Profitons de cette accalmie pour vous rappeler les bons réflexes en cas d’alerte chaleur.

epillet-chien-balade

Savoir reconnaître un coup de chaleur

En présence de fortes chaleurs, les animaux de compagnie sont en souffrance. Il faut différencier un inconfort à la chaleur, pour lequel votre animal va déployer des mécanismes efficaces de thermorégulation, d’un véritable coup de chaleur, qui relève de l’urgence vétérinaire.

Les signes du coup de chaleur sont avant tout dans la posture de votre compagnon. Pour favoriser son aisance respiratoire, l’animal se tient debout, le cou tendu et les coudes écartés pour augmenter le volume pulmonaire disponible. La gueule ouverte, il est fréquent de constater une salivation anormalement abondante.

Dans les cas les plus graves, des sifflements respiratoires peuvent apparaître et signifier l’apparition d’un œdème du larynx ou pulmonaire. Lorsque la surchauffe de l’organisme se poursuit trop longtemps, le cerveau vient à souffrir et des troubles neurologiques peuvent apparaître : tremblements, spasmes musculaires, convulsions. En cas d’état de choc, des vomissements et diarrhées aigus sont fréquemment observés.

Premiers gestes à connaître

La priorité absolue est de rafraîchir le corps de votre animal. Pour cela, arrosez-le avec une eau tempérée, 18-21°C pour éviter les chocs thermiques. les zones prioritaires sont la tête et le thorax. Placez l’animal dans un endroit aéré pour favoriser son refroidissement. En cas de besoin, ajouter un ventilateur ou une climatisation pour accéder le processus.
En cas de salivation abondante, essuyez-la pour dégager les voies respiratoires supérieures.

Proposez-lui de l’eau fraîche à volonté, mais en petite quantité, pour ne pas favoriser une dilatation aérique de l’estomac. Enfin, contactez les urgences vétérinaires au plus vite pour une prise en charge médicale.

Nos conseils pour prévenir l’accident

En cas d’alerte canicule, ou simplement sur une période chaude prolongée, vous pouvez mettre en place des mesures de prévention simples et efficaces pour éviter l’accident.
Gardez votre animal dans la pièce la plus fraîche de votre habitation, volets et rideaux fermés.

N’hésitez pas à arrosez la tête et le corps de votre animal, et d’y associer une ventilation.
Ne sortez pas votre animal en pleine journée et privilégiez le matin tôt et le soir tard, aux heures les plus fraîches. Limitez vos sorties à une promenade pour les besoins, aucun exercice physique.

Pour les animaux âgés, prévoyez de ne pas tomber en panne de traitement cardiaque ou rénal. Les périodes chaudes favorisent la déshydratation et les accidents cardio-vasculaires ou rénaux.

Ne laissez jamais votre animal en voiture, même à l’ombre, même les fenêtres ouvertes.
Bonnes vacances à tous, et protégez vos animaux.

L’auteur

Le Dr. Sylvain RANSON exerce depuis 20 ans dans les urgences vétérinaires, et intervient dans un service d’Urgences Vétérinaires à Toulouse depuis 2016, et gère la régulation vétérinaire de plus de 30 000 appels d’urgence par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.