Des étudiantes au secours des platanes du Canal du Midi

Patrimoine – Une équipe de six étudiantes de la Toulouse Business School organise une après-midi de sensibilisation et de collecte de fonds pour aider au renouveau du Canal du Midi, dont les platanes subissent les ravages du chancre coloré. Samedi 24 mars, au Jardin des plantes, on rend hommage à ce symbole des terres occitanes. – Claire Villard

canal du midi
© DR

Quelque 42 000 platanes bordant le Canal du Midi sont gravement menacés, et beaucoup ont déjà dû être coupés. Le fléau porte le nom de chancre coloré. Une maladie dévastatrice qui a conduit à la mise en place d’actions menées par Voies navigables de France (VNF), gestionnaire du Canal, pour diagnostiquer les arbres atteints, abattre ceux-ci, et en planter de nouveaux. Une moyenne de 2 500 arbres par an, tel est l’objectif de VNF, qui compte, depuis l’an passé, sur la motivation d’étudiantes toulousaines pour leur venir en aide. Annabelle Gardach fait partie du collectif et finalise les derniers préparatifs pour la journée “Tou’gether pour le Canal du Midi” du 24 mars : « L’idée est de sensibiliser le public à la préservation du Canal et de récolter des fonds. »

Au Jardin des plantes, jeux de pistes, concerts et petite restauration seront proposés. Toutes les sommes collectées seront entièrement reversées au financement du projet. Des animations se dérouleront aussi sur les berges, sous forme de balades guidées à vélo, pour (re)découvrir l’ouvrage de Pierre-Paul Riquet. Mais aussi pour profiter de ces fameux platanes, qui, d’ici une quinzaine d’années, seront probablement absents du paysage pour être remplacés par des essences mieux adaptées.

« On trouvera des tilleuls à grandes feuilles, des érables, mais surtout des chênes chevelus, qui permettront de recréer la voûte arborée », explique Annabelle, qui comme ses camarades, est devenue incollable sur les tenants et les aboutissants de cette vaste opération de replantation. Rendez-vous est pris donc, samedi 24 mars, dès 14 heures.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.