[Escapade] Corse secrète et de carte postale

corse 2

L’île de beauté. Une montagne dans la mer. Le soleil. L’esprit d’indépendance et d’authenticité. Les traditions. Le terroir. La gastronomie. La Corse est tout cela. Et plus encore pour les amoureux de nature sauvage, de crique secrète, de randonnée, de charcuteries et de vins. Tour d’horizon et cap sur Bonifacio avec une halte dans l’Alta Rocca.

 

Entre Côte d’Azur, Toscane et Sardaigne, entre Mer Méditerranée, Mer Tyrrhénienne et Mer Ligure, la Corse invite au voyage… Promesse de falaises abruptes, de mer aux bleus profonds, de montagne sauvage, de champs d’oliviers mais aussi de tours génoises, de villages perdus et de chants polyphoniques. Sur ce rocher à l’histoire un peu italienne, un peu française et surtout corse, il y en a pour tous les goûts, en toutes saisons, entre randonnée sur le GR20 ou farniente sur les plages, découvertes culturelles ou oeno-gastronomiques.

 

Escale à Ajaccio, cap sur Bonifacio…

A tout empereur tout honneur. Ajaccio, berceau de Napoléon Bonaparte, cité génoise et ville impériale, reste avant tout, au cœur du golfe d’Ajaccio, un port avec ses façades colorées, son lazaret construit pour les pêcheurs de corail, son église remplie d’ex-voto en forme de navires, ses tours génoises. Selon l’heure, l’ambiance se fait laborieuse lorsque les bateaux sortent du port à l’aube, bon enfant lorsque les étals du marché Place Foch alignent beignets au bruccio, coppa et lonzo sous les palmiers ou plus festive dans les bars de la vieille ville jusque tard dans la nuit.

 

A l’extrême sud de l’île, Bonifacio offre une image de carte postale avec ses maisons agrippées à la falaise, ses grottes marines et ses criques cachées aux allures de paradis tropical. On s’y balade dans des ruelles étroites, on y admire les demeures perchées à 60 mètres en surplomb de la mer, on se perd dans le cimetière marin au romantisme âpre, on y contemple l’histoire en découvrant les différentes forteresses, on y escalade l’Escalier du Roi d’Aragon et ses 147 marches. En bateau, le départ en douceur à l’abri d’un goulet étroit bordé de falaises est suivi d’une expérience de haute mer alors que le granit succède au calcaire et avant de trouver refuge dans cette grotte dont le ciel ouvert dessine, dit-on avec un peu d’imagination, les contours… de la Corse. A peine plus loin, les côtes sardes à portée de regard…

 

Entre mer et montagne

En s’éloignant des côtes et en empruntant les sinueuses routes corses (ici, on évalue les distances entre deux lieux en temps et non en kilomètres !), on découvre des bourgs austères, tels Sartène, « ville d’art et d’histoire » aux riches traditions religieuses, des forêts de pins presque enchantées comme celle de l’Ospédale, des villages perdus dans les brumes de l’Alta Rocca, ou encore les acérées Aiguilles de Bavella qui se découpent sur le ciel (presque toujours) bleu de cette Corse au décor changeant. Changeant et surprenant, à l’image des Géants de Roccapina, croisés en redescendant vers la côte méditerranéenne. Créés par le vent, l’eau et le sel, un majestueux lion, un éléphant rêveur, une tortue cachée veillent sur ce cap du Sud de la Corse. Si la science décrit le phénomène de taffonisation érodant le granit, de nombreuses légendes racontent ce paysage, tandis que les Génois construisirent au temps de leur splendeur une tour sur le Lion pour mieux surveiller l’horizon et que des bergers s’abritaient sous l’Eléphant près de leurs troupeaux. La Corse à l’état brut…

 

 

Adresses de charme

A Pignata

Au dessus de Levie, au cœur de l’Alta Rocca, la ferme-auberge A Pignata est un lieu chaleureux où l’on cultive en famille le sens de l’accueil et où l’on élève des porcs noirs transformés ensuite en succulentes cochonnailles. A prolonger par une nuit ou un séjour dans le calme absolu de cette montagne sauvage grâce aux quelques chambres au décor de bois et à une belle piscine couverte avec vue sur la montagne.

Route du Pianu 20170 Levie

www.apignata.com

 

 

A Murtoli

Entre Sartène et Bonifacio, le Domaine de Murtoli réinvente l’art de vivre corse et les vacances de luxe : 2500 hectares de nature sauvage entre mer et maquis, 10 kms de côtes et de criques, 17 bergeries et maisons patriciennes rénovées à louer. Un « resort » d’un nouveau genre, où la nature est reine et où le luxe se fait discret mais omniprésent dans les moindres services. A découvrir sur place : une ferme (100 vaches, 500 brebis, 3000 oliviers, 13 hectares d’immortelles), deux restaurants, dans une Grotte ou dans une paillotte les pieds dans l’eau, et des activités à profusion (dont celle de prendre le temps) : équitation, baignade, promenades botaniques, fabrication de fromage, cueillette au potager, cours de cuisine, pêche, randonnée, concerts …

 

Vallée de l’Ortolo, 20100 Sartène

www.murtoli.com

 

 

Informations :

www.visit-corsica.com

Y aller depuis Toulouse :

Ajaccio, Bastia, Calvi, Figari avec Air Corsica, Volotea, EasyJet, Hop.

www.toulouse.aeroport.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.