[En Vue] Carnet d’Instits : drôles d’enseignants 

DUO – L’un est professeur des écoles à Toulouse, l’autre à Tarbes. Julien et Florian, 28 et 27 ans ont fait de Facebook leur cour de récréation. Sur leur page Carnet d’instits, ils racontent avec humour les coulisses de leur métier au quotidien. Et prévoient d’en éditer un livre sous forme de carnet de voyage.  

Carnets d'instit
®franckalix

INSTANTS. « Qu’est-ce qu’un cardigan ? » « Une marque de carburant, un animal carnivore, un bateau de cargaisons. » Ce sont les réponses très imaginatives qu’a l’habitude de recevoir Julien, instituteur à Tarbes, lors d’exercices de vocabulaire. Avec Florian, également professeur, ils partagent ainsi perles d’élèves, coulisses de réunions ou histoires de cour d’école sur la page Facebook “Carnet d’instits”.

ÉTINCELLE. «Au départ, je m’amusais à publier des anecdotes sur mon compte personnel et j’avais toujours beaucoup de réactions», explique Julien. Rapidement, les deux amis se rendent compte que tout le monde a un avis sur « la vie d’instit’. L’idée nous est alors venue de proposer un carnet de voyage de notre quotidien», poursuit-il. Début octobre, ils ouvrent une page sur le réseau social et postent anonymement presque tous les jours.

COULISSES. Enseignants en CE2, CM1 et CM2, Julien et Florian exercent depuis cinq ans. Avec “Carnet d’instits”, ils veulent partager «le plaisir» qu’ils prennent, sans militantisme ou prise de position politique. Mais, en filigrane, ils égratignent néanmoins l’image du professeur «en vacances tous les quinze jours et gréviste», glisse Florian. «On préfère prendre le parti d’en rire et de montrer la différence entre ce que les gens pensent et la réalité », ajoute Julien.

SUCCÈS. Leur ton frais fait mouche. Suite à des articles dans la presse, le nombre de vues de leur page bondit en quelques jours. Et après seulement quatre mois d’existence, 7000 internautes suivent leur récit.

PAPIER. Mais leur page Facebook n’est qu’une étape. Leur but est de publier un livre, avec des anecdotes inédites, des idées d’activités… L’envoi de manuscrits à des éditeurs n’a, pour l’heure, pas pris. Alors, à l’instar de “Monsieur le prof”, très suivi sur les réseaux sociaux et qui a un livre à son actif, ils comptent sur leur nombre de fans pour attirer l’attention des maisons d’édition.

https://www.facebook.com/Carnetdinstits/?hc_location=ufi

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.