[En vue] Fabrice Di Rienzo, Tombé dans la marmite étant petit…

Fabrice di Rienzo(31-05-2016)┬®franckalix-7Chef et propriétaire du restaurant La Table d’Auzeville, Fabrice Di Rienzo vient de recevoir le Prix Vanel, récompensant les talents de la gastronomie régionale. Une consécration obtenue après des années de travail que le cuisinier est fier d’exposer dans son établissement.

Entrée. C’est dans la cuisine de sa grand-mère que Fabrice Di Rienzo connaît ses premières émotions gustatives et s’initie aux maniements des casseroles. Il teste, apprend, se perfectionne, au point qu’à 14 ans déjà, « je savais que c’était le métier que je voulais exercer plus tard ! » Il est resté fidèle à cette première idée et a obtenu un CAP puis un BAC hôtellerie-restauration à Grenoble.

 

Amuse-bouche. Il fait ses gammes auprès des plus grands de Pierre Orsi, à Paul Bocuse, en passant par Bernard Loiseau. Mais un jour, « comme tous les cuisiniers à un moment donné de leur carrière, j’ai eu envie de m’exprimer, de produire ma propre cuisine », explique-t-il. Séduit par le climat et le dynamisme économique de Toulouse, ce Lyonnais d’origine décide d’ouvrir son établissement à Toulouse.

 

Hors d’œuvre. Avec son épouse, rencontrée chez Paul Bocuse, il acquiert un restaurant situé à Auzeville. Créé dans les années 1970, et baptisé initialement “La Bergerie”, cet ancien « resto ouvrier » devient La Table d’Auzeville en 2011. Fabrice Di Rienzo y propose ses propres créations : « ma cuisine est classique mais je la travaille au mieux et utilise exclusivement des produits de saison. »

 

Menu. Avec 45 couverts par service en moyenne, la réussite est au rendez-vous. La recette ? « Une table simple, sans fioriture, pour se concentrer sur l’assiette », précise-t-il… ou plutôt dans l’assiette ! Un menu accessible (18 ou 32 euros) et le maintien de la qualité garanti par les produits locaux, achetés en circuit court, permettent au chef de proposer à ses clients un excellent rapport qualité/prix.

 

Dessert. Pour cette performance, il a d’ailleurs obtenu un Bib Gourmand Michelin, mais aussi le Prix Vanel : « C’est une reconnaissance de mes pairs dont je suis très fier. Grâce à elle, La Table d’Auzeville fait désormais partie intégrante du paysage gastronomique de la région. » Sans compter le bénéfice de ces récompenses ressenti dans le chiffre d’affaires puisqu’elles garantissent une augmentation de clientèle de 20%.

On the web : www.la-table-dauzeville.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.