[En vue] Cécile Bories et Laura Sacchiero : Deux gazelles au Maroc

©Kevin Figuier

©Kevin Figuier

Deux toulousaines et amies de longue date veulent « entrer dans la légende » en participant au rallye Aïcha des gazelles du Maroc. Officiellement inscrites, il ne manque plus que 15 000 euros pour que les deux « gazelles » puissent relever ce défi personnel qui s’étale sur neuf jours en mars 2016.

Par Kevin Figuier

Effervescence

« Depuis que je suis petite, j’ai toujours aimé la chimie », se souvient Cécile Bories, 27 ans. Après des études à L’Ecole nationale supérieure des ingénieurs en arts chimiques et technologiques (ENSIACET), elle est aujourd’hui ingénieure de recherche et planche actuellement sur une thèse de chimie. Elle projette d’ores et déjà de passer son post-doctorat à l’étranger.

Polyvalence

Laura Sacchiero est elle aussi âgée de 27 ans. Franco-italienne et polyglotte, elle se dirige d’abord vers des études en Langues étrangères appliquées (LEA) mais se passionne par la suite pour le droit. En se spécialisant en droit international, elle intègre une société à Monaco pendant deux années. Depuis, elle est en recherche d’emploi sur un « marché où il n’y a pas beaucoup d’offre ».

Inséparables

Elles se connaissent depuis le lycée et partent en vacances ensemble. Elles avouent ne pas avoir voyagé dans des endroits « très exotiques » mais sont déjà parties dans plusieurs pays de l’UE. et aux USA. Au retour des vacances d’hiver en 2014, Céc ile souffle à l’oreille de Laura l’idée de réaliser un rallye. Cette dernière est « emballée mais pas psychologiquement prête ».

Audace

En mars 2014 à Nice Laura, l’expatriée toulousaine, découvre le départ du rallye Aïcha des gazelles du Maroc. Conquise, elle relance son amie Cécile dans l’aventure. Officiellement inscrites sous le numéro de dossard 123, il ne manque plus qu’à honorer l’autre moitié du budget prévisionnel de 30 000€ pour participer au Rallye exclusivement féminin avec des (co-)pilotes âgées entre 18 et 65 ans.

Pari

Elles recherchent des sponsors tous les jours pour relever ce défi personnel mais souhaitent aussi s’engager. Dans ce « rallye basé sur la solidarité et qui ne répond pas à l’exigence du meilleur chronomètre», explique Laura, les deux participantes lient à ce challenge l’association Travel with a mission (Twam) pour affirmer les valeurs d’un nouveau tourisme engagé.

Retrouvez le blog de Cécile et Laura : lesbouletsenvadrouille.wordpress.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.