[Elle mérite de faire la Une] Manon Bril : Historienne 2.0

DSC_0465C’est sous le pseudonyme de Manon Bril que cette doctorante en Histoire publie la vidéo « Toulouse au détail », suscitant la curiosité de la presse locale. Inspirée du YouTubeur Axolot pour la ville de New-York, la Toulousaine d’adoption y évoque les éléments insolites mais inaperçus de la ville rose, dans des lieux pourtant très fréquentés. Retour sur les projets de cette jeune enseignante au parcours tant émérite qu’éclectique.

Par Simon Pialat

Doctorante

Manon Bril est en deuxième année de doctorat, dans le cadre duquel elle prépare un sujet de thèse sur Athéna. «Plus précisément, j’explique la manière dont est perçue la déesse grecque de la Guerre et de la Sagesse, en France au XIXème siècle. A l’époque, tous les pays européens utilisent la référence de la Grèce antique.» Passionnée d’Histoire, son parcours universitaire est éclectique mais rejoint aujourd’hui son domaine de prédilection.

Buzz

La jeune historienne savoure encore le succès de sa vidéo « Toulouse au détail ». «J’ai été très surprise car je ne m’y attendais pas du tout !», explique-t-elle le sourire aux lèvres. Celle-ci a vu le jour dans le cadre d’un concours de cours-métrage dédié aux étudiants historiens. Seule contrainte : traiter de la ville rose sans dépasser les 10 minutes. Au final, c’est plus de 90000 vues qu’elle récolte sur les réseaux sociaux.

Hyperactive

Multipliant les initiatives, la doctorante, ancienne enseignante, a un agenda très chargé et s’en réjouit. En parallèle de sa thèse, elle forme des étudiants en première année de licence et joue dans la troupe d’improvisation « Les Acides » dans un bar d’Arnaud Bernard. Sans parler du fait que le succès de sa vidéo fétiche n’est qu’un début…

Rebelote                                                            

L’historienne projette d’ouvrir, à partir de septembre prochain, une chaîne Youtube de vulgarisation de l’Histoire, toujours sur un ton drôle et décalé. La mythologie refait surface dans un format vidéo de 15 minutes mais d’autres vidéos de 3 à 5 minutes décortiqueront, «dans un esprit différent », les œuvres d’art pour expliquer leur signification au public. «Le tournage a déjà commencé. Je prépare cet été 5 ou 6 vidéos, puis je referai une série de tournages vers le mois de décembre.»

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.