[Édito] Tous toqués des étiquettes ? 

Qu’est-ce qu’un produit de qualité ? Un produit qui a bon goût ? Qui par son simple aspect fait saliver nos papilles ? Qui ne va pas nous rendre malade ? Le considère-t-on ainsi parce qu’il respecte l’environnement ? Parce qu’il est le fruit d’un savoir-faire ancestral ? Autant dire que la question est vaste.

A priori, en habitant à Toulouse, ville entourée de terres agricoles, nous avons à notre disposition un vaste choix de produits locaux, du vin au fromage en passant par les fruits et légumes. Avec ses centaines de produits sous signe officiel de qualité, porc noir de Bigorre, ail rose de Lautrec, rocamadour, l’Occitanie peut se targuer d’être une des régions françaises les mieux placées dans le domaine. Et ce n’est d’ailleurs peut-être pas un hasard si l’Aveyronnais José Bové est devenu un des ambassadeurs de la lutte contre la malbouffe. On serait tenté de penser que le Sud-Ouest offre à lui seul une garantie de se procurer de bons produits. Et pourtant, même à l’échelle de notre région, le meilleur peut côtoyer le pire. En témoigne le scandale des lasagnes à la viande de cheval, dans lequel l’entreprise Spanghero, négociant en viande basée à Castelnaudary, était impliquée. De quoi devenir parano de l’assiette, stressé du caddie.

Labels privés, publics, nationaux ou européens… À moins d’avoir un doctorat en agronomie, il y a de quoi sérieusement s’emmêler les fourchettes.

Dans cet océan de doutes, nous, consommateurs nous réfugions dans les appellations et les labels. AB, AOC, AOP, IGP, MSC, Label Rouge, Bleu, Blanc, Cœur… Labels privés, publics, nationaux ou européens… N’en jetez plus ! À moins d’avoir un doctorat en agronomie, il y a de quoi sérieusement s’emmêler les fourchettes.

Pour reprendre le pouvoir sur ce que nous mettons dans nos assiettes, passons nos étiquettes au crible, interrogeons-nous sur la provenance des produits, rencontrons les producteurs, visitons leurs fermes, et questionnons-les sur leurs pratiques. Pour ne pas avaler n’importe quoi.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.