[Edito] Glisse pas perso

ski responsable
Hélène Ressayres/JT

On a beau pédaler sous la pluie, trier consciencieusement nos déchets et ne plus avoir pris de bains depuis 2007, arrive inévitablement cette période de l’année où la conscience vacille. Ce fameux moment où les journaux télévisés s’enflamment pour le moindre flocon et rivalisent de reportages incroyables pour nous apprendre à bien choisir bonnets, gants et écharpes. Ça y est, la neige est là ! Et avec elle, l’irrésistible appel du vent dans les cheveux, des larmes aux coins des yeux, des virages chaloupés et ce sentiment d’ivresse que procure la glisse.

Allez, on s’en fout, on a bien le droit de s’amuser. Et puis, ce n’est pas un skieur de plus qui va détruire la planète. Mais rien à faire, avec la prise de conscience des catastrophes écologiques existantes et à venir, grandit ce quelque chose de plaisir coupable. Comme si s’acheter un forfait revenait à en commettre un. Difficile en effet d’ignorer les versants moins sympas du ski.C’est sûr que des pylônes au beau milieu de la montagne, des canons à neige ou des embouteillages dans la vallée, quand on y pense, ça n’a rien de tout à fait naturel. Il y a de quoi finir schizophrène. Entre une bouffée enivrante d’air pur et le plaisir de se faire écraser les skis dans la queue du télésiège par des mutants armés de caméras, une journée de ski est en soi une montagne russe émotionnelle.

Il faut bien se rendre à l’évidence, il n’y a guère plus contradictoire que ski et écologie. Mais justement et heureusement, face à ce constat évident, de nombreux acteurs sont décidés à ne pas rester les bras ballants. Stations, fabricants de matériel, amoureux de la montagne (et de glisse), beaucoup redoublent d’efforts depuis plusieurs années. Les uns pour remplacer leur essence énergivore ou polluante, les autres pour concilier plaisir et conscience. C’est à toutes ces initiatives que le JT consacre son dossier de la semaine. Car entre plaisir coupable et pratique responsable, il n’y a souvent qu’un ski à glisser.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.