[Dossier] Du théâtre pour prendre conscience de ses droits

Christophe Abramovsky propose une conférence gesticulée et des ateliers pour réfléchir aux rapports de force au sein de l’entreprise. Puisant dans des travaux universitaires et jonglant entre les concepts avec humour, il veut faire prendre conscience aux salariés de la nécessité de jouer collectif. 

théâtre Christophe Abramosky
©Christelle-Guillaumot

Christophe Abramovsky déboule sur scène en short, sifflet autour du cou et ballon de rugby à la main. Un costume étonnant pour évoquer les rapports patrons-salariés. Pour ce comédien toulousain, c’est une façon de filer la métaphore : le travail est un sport collectif. « L’entreprise c’est un match entre le capital et le travail. Le contrat implique un rapport de subordination » explique le comédien. Formé à l’ergonomie, la science qui cherche à adapter le travail à l’homme, il a créé une conférence gesticulée qu’il joue à Toulouse et partout en France.

En deux heures, il dissèque les relations à l’œuvre dans le monde de l’entreprise en puisant dans des expériences vécues par d’autres. Il se met notamment dans la peau d’une aide-soignante faisant face à des ordres contradictoires : « on lui demande d’être attentionnée avec ses patients tout en allant vite » explique-t-il. Il vulgarise aussi des travaux universitaires de sociologie ou d’ergonomie. Avec pour objectif de politiser nos rapports au travail. « Chaque spectateur se fait son point de vue, mais je défends l’idée que les salariés doivent se souder pour se faire entendre, notamment en se syndiquant. »

La conférence peut être suivie d’un atelier. « Cela peut prendre la forme d’un théâtre forum. Je mets en place une situation critique que l’on pousse à son paroxysme, par exemple celle de cette aide-soignante. Chacun peut intervenir pour dire ce qu’il ferait à sa place. Comme saisir le délégué du personnel. Si dans le public quelqu’un connait cette mission, on le fait monter sur scène. On joue la situation et on tire ainsi le fil de tous les possibles. L’intelligence collective fait émerger des solutions ».

Christophe Abramovsky intervient ainsi dans des festivals, mais aussi sur demande de syndicats ou d’entreprises, dans le cadre de formations.


Infos pratiques : ‘’Le travail est un sport collectif ‘’ sera jouée le 29 avril à 14 heures lors du festival Bazar au Bazacle. www.christophe-abramovsky.fr



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.