[Dossier] On dit merci qui ?

©aparté.com
©aparté.com

 

SEXTAPE. Les sites pornographiques envahissent le Net et contribuent à libérer les pratiques sexuelles, avec plus ou moins bon goût. Dans ce flux, les célèbres Jacquie et Michel tirent leur épingle du jeu. Depuis leur village près de Tarbes, ils gèrent aujourd’hui une des entreprises les plus florissantes dans ce domaine.

« Votre voisine est peut-être une pornstar, le temps d’une vidéo ! » C’est en tout cas le concept prôné par le site “Jacquie et Michel TV”. Avec neuf millions de visiteurs uniques par mois, ce dernier est l’un des fleurons de l’entreprise qui en compte aujourd’hui plus d’une vingtaine. « Contrairement aux sites pornos où les films sont scénarisés et les acteurs professionnels, nos vidéos sont vraies », explique Thierry, chargé de la communication. On y voit monsieur et madame tout le monde s’adonner aux plaisirs charnels. Et c’est justement là le secret du succès de Jacquie et Michel : n’importe qui peut s’identifier aux acteurs amateurs qui évoluent dans les vidéos du site et même, participer. « Tout le monde a le droit de se faire plaisir ! Le but étant de décomplexer les visiteurs et les contributeurs. Fini les stéréotypes, à chacun ses défauts. Même avec de la cellulite ou quelques bourrelets, nous permettons aux gens de s’assumer, de s’accepter et de se libérer une fois dans leur chambre à coucher », précise-t-il. Le principe est simple : il suffit de contacter J&M et de leur faire part d’un fantasme inassouvi, qu’il s’agisse d’un plan à trois, d’échangisme, de mélangisme, de gang-bang… Une équipe professionnelle est alors envoyée sur place pour réaliser le tournage, puis publier la vidéo sur le site. Avec un minimum d’un film posté par jour, Jacquie et Michel sont ainsi devenus les premiers producteurs européens du porno. De l’autre côté de l’écran, des millions de visiteurs « venus chercher des contacts, des idées de sortie, des gens avec qui partager leur passion. Bien évidemment, beaucoup viennent admirer les clichés… et s’exciter devant la multitude de profils qu’offre le site », avance Thierry.

« Nous permettons aux gens de s’assumer, de s’accepter »

Mais si les acteurs y sont amateurs, il n’en est rien des producteurs. En effet, Jacquie et Michel sont devenus de vrais entrepreneurs, à la tête d’une société employant une quinzaine de salariés. Pourtant, rien ne les prédestinait à une telle carrière dans le milieu du X. Tous deux instituteurs, les cinquantenaires ont commencé à enseigner à Paris avant de descendre dans le Sud-Ouest et de poser leurs bagages à Toulouse. L’Éducation nationale offre alors à Michel la possibilité de se former à l’informatique durant une semaine. Y prenant goût, il décide de créer, en 2009, un site où chacun peut poster des souvenirs de vacances. Mais de fil en aiguille, au vu des photos reçues et l’engouement qu’elles suscitaient, le site se transforme en portail participatif libertin. « Michel voulait créer un espace où les gens pourraient parler de leurs fantasmes, mais cela a vite dérivé sur le nu. Sans forcément d’actes sexuels au départ », confie leur porte-parole.  S’ils n’avaient aucun attrait particulier pour le porno, ils ont vite compris que le X pouvait ainsi devenir un business, leur business. En 2004, ils quittent donc l’éducation nationale pour créer leur entreprise, le site comptant déjà plus d’un million de visiteurs par mois. Et s’ils avouent consulter eux-mêmes des sites pornos, c’est uniquement pour maintenir une veille concurrentielle, non pour leur propre plaisir !

A lire aussi : Jacquie et Michel… et nous !

A lire aussi : Du Devoir au plaisir

A lire aussi : Elle a testé pour vous… Jacquie et Michel

A lire aussi : Atelier sexualité : quand les langues se délient

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.