[Dossier] La désensibilisation : un résultat durable

De longue haleine mais peu contraignante et partiellement remboursée, la désensibilisation permet de s’immuniser durablement contre les allergènes aériens dans 70 à 80% des cas. – Fleur Olagnier

allergie
© Franck Alix

Allergiques aux pollens et graminées, avez-vous déjà pensé à la désensibilisation ? Cette méthode consiste à inoculer régulièrement au patient de faibles doses d’allergène pour qu’il en soit peu à peu immunisé, comme un vaccin. Jusque dans les années 2000, cette opération s’effectuait par injections sous-cutanées, mais aujourd’hui, 90% se réalisent par voie sublinguale.

« La prise orale de gouttes ou de comprimés est bien plus efficace. En effet, la bouche contient beaucoup de cellules spécialisées qui travaillent l’allergène et le présentent aux cellules immunitaires buccales, de façon à ce que celles-ci fabriquent des anticorps protecteurs », souligne Alain Didier, pneumoallergologue, chef du pôle clinique voies respiratoires à l’hôpital Larrey. La prise orale est également moins dangereuse qu’une injection sous-cutanée qui peut engendrer des réactions asthmatiques ou urticaires.

Ainsi, l’allergologue prescrira six mois de prise quotidienne de gouttes ou comprimés de janvier à juin. Si à l’issue de la première année une amélioration est observée, le traitement peut être reconduit les deux années suivantes, soit trois ans en tout. « De cette façon, le patient a 70 à 80% de chances d’être soigné durablement », souligne Alain Didier. Les gouttes et comprimés sont remboursés respectivement à 65% et 15% par la Sécurité sociale, le reste dépend des mutuelles. Toutefois, si au bout des six premiers mois aucune amélioration n’est perceptible, la désensibilisation a très peu de chance d’être efficace… En effet, comme pour tout médicament, il existe des patients naturellement répondeurs et non répondeurs au traitement. Par ailleurs, il est possible que la personne continue à réagir à un allergène autre que celui contre lequel on la désensibilise. La réalisation d’un nouveau diagnostic s’impose alors.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.