Délù, le petit-déj’ version bien-être

FRAICHEUR. Lassés des chocolatines et autres viennoiseries pour le petit-déjeuner ? Faites un saut chez Délù. Cette jeune entreprise toulousaine fait le pari de proposer des petits-déjeuners sains à livrer à domicile. Depuis quelques mois, Délù a aussi posé ses valises dans le quartier d’Arnaud Bernard. 

délù toulouse
Franck Alix / JT

Quand on a envie de prendre son petit-déjeuner à l’extérieur, mis à part les boulangeries et les fast-foods, il n’y a pas grand-chose“. C’est en partant de ce constat qu’Adèle Delebois explique pourquoi elle a créé Délù, qu’il faut prononcer Délou. Son idée : livrer des petits-déjeuners équilibrés et personnalisables. La base de ces repas ? Du fromage blanc ou de la compote servis dans des coupelles (200, 310 et 500 grammes) et à agrémenter de muesli, fruits secs bio, mais aussi de fruits frais de saison et de coulis.

Diplômée de la Toulouse Business School, Adèle a l’idée de cette société lors d’un stage à Amsterdam. Là-bas, elle prend l’habitude des jus à base de fruits frais mixés pour petit-déjeuner avec son équipe. Revenue en France, le concept autour de ce moment de la journée fait son chemin. Le 16 mai 2016, Délù est lancé dans un petit atelier aménagé dans un appartement et les premières compositions sont livrées dans le centre de Toulouse.

Depuis quelques mois, c’est au 29 rue des Salenques que les clients peuvent aussi venir déguster ou emporter jus maison et autres coupelles de produits frais. Les adeptes des petits-déjeuners sains de Délù sont des étudiants, des jeunes actifs, mais aussi des entreprises qui ont des collaborateurs “fatigués du thermos et des croissants pour leurs réunions“, glisse celle qui compte déjà 600 clients toulousains.

 

Pour son concept, Délù n’a rien laissé au hasard.

Au départ, j’ai fait appel à une nutritionniste pour voir si les compositions que je voulais proposer étaient équilibrées“, explique Adèle, également très attentive à la qualité des produits fournis.

 

Fruits secs issus d’une coopérative bio, fraises de Carpentras, miel de Fonsorbes, jus de fruits du Tarn ou sablés bio fabriqués à Balma. Tous les produits utilisés par Délù proviennent d’Occitanie “sauf les bananes“, précise la jeune patronne dans un sourire. “Nous sommes dans une région où les bons produits sont nombreux. Autant soutenir l’économie locale et le développement durable. Pour moi, il n’est pas possible de manger des fraises en hiver, ou qui viendraient du bout du monde“, souligne Adèle.

Les valeurs du développement durable, la créatrice de Délù a voulu les défendre jusqu’aux emballages qu’elle propose, 100 % naturels et biodégradables. Cuillères, verres, pailles, coupelles… Tout est fabriqué à partir d’amidon de maïs : “Notre packaging peut être mis dans le compost. D’un point de vue éthique, il n’était pas pensable de faire autrement“, dit-elle.

Aujourd’hui, Adèle Delebois voit plus loin. La jeune femme lance une campagne de dons pour agrandir sa boutique. “Pour le moment, il n’y a que quatre places assises, j’aimerais proposer un espace où l’on mange bien et où l’on se sente bien“, conclut-elle.

délù toulouse
Franck Alix / JT

 

www.delu.fr

www.kisskissbankbank.com/delu-s-agrandit

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.