C’est l’histoire d’un mec

… qui entre dans un bar

Si un triangle est rectangle, alors le carré de la longueur de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés. Quand Pythagore a fait cette découverte scientifique, au début du VIe siècle av. J.-C., il s’est peut-être rendu au comptoir de la taverne du coin pour fêter ça. Il est possible alors qu’il ait décrit sa découverte à ses concitoyens grecs et que ceux-ci l’aient accueilli avec étonnement. Peut-être lui ont-ils même demandé si les vapeurs d’hydromel ne lui montaient pas à la tête.

vulgarisation scientifique
HÉLÈNE RESSAYRES / JT / Le Péry

Puis il a expliqué. Pythagore n’a pas gardé son théorème pour lui, il a communiqué le fruit de son travail. Et grâce à la soif de partage (et peut-être d’hydromel), cette formule est maintenant enseignée aux adolescents. Que sa signification vous paraisse limpide ou que vous ayez envie de dire « à tes souhaits » à celui qui a la bonne idée de la prononcer, une chose est sûre : elle est utilisée tous les jours autour de vous.

Ainsi, nos connaissances d’aujourd’hui sont les avancées scientifiques d’hier. Elles sont juste passées par la moulinette de la vulgarisation avant d’être considérées comme acquises. Si bien que nous oublions qu’un jour elles étaient nouvelles, étonnantes.

Pour nous (r)ouvrir les yeux sur toute cette science qui nous entoure, la vulgarisation est la main tendue des scientifiques vers le public pour qu’il comprenne le monde. À nous de la saisir.

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.