À Toulouse, la lutte contre le cancer joue la carte internationale

SANTÉ – Fédérer autour de la lutte contre le cancer, c’est le but de la Toulouse Onco Week. Cet événement unique en Europe se déroulera du 3 au 7 février prochain.

Onco Week
© Marjorie Mailhol

Organisée une première fois en février 2016, la Toulouse OncoWeek avait rassemblé plus de 1 000 participants. Au menu de cette deuxième édition, un calendrier chargé et original. Ainsi, l’événement fait la part belle aux rencontres entre scientifiques français et internationaux et aux acteurs clés des programmes de soin. L’occasion de faire le point sur les avancées scientifiques dans la lutte contre le cancer et d’offrir une tribune aux projets innovants des chercheurs.

« On les a choisis car ce sont peut-être de futurs prix Nobel », souligne Gilles Favre, directeur au Centre de recherches en cancérologie de Toulouse (CRCT), à l’origine de la conférence grand public de la semaine, intitulée, ” Y-a-t-il une part du hasard dans les cancers ? “.

Le débat qui tentera de montrer les limites de cette idée fait écho aux travaux polémiques de chercheurs américains. Ces derniers affirment que plus de deux tiers des cas de cancer qui se déclarent chaque année dans le monde seraient dus à “la malchance”.

À l’heure où le cancer est la première cause de mort prématurée en France, la prévention est un élément clé de l’événement. Et pour sensibiliser le public, la Ligue contre le cancer, partenaire de la Toulouse Onco Week, mise sur l’art en présentant “La chauve souriT”, une pièce de théâtre qui sera jouée pour la première fois. Ce monologue écrit et interprété par Caroline Le Flour, une rescapée de la maladie, raconte avec humour le combat qu’elle a livré.

Plus d’informations :
http://www.toulouse-onco-week.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.