mercredi 28 octobre 2020
Santé Les actions pour réduire l’impact de l’environnement sur notre santé

Les actions pour réduire l’impact de l’environnement sur notre santé

À mi-parcours, les acteurs du plan régional santé environnement Occitanie font un bilan des actions menées pour limiter l’impact de l’environnement sur notre santé. Pollution, réchauffement climatique, perturbateurs endocriniens… Tout y passe.

Augmentation des cancers du poumon liés aux expositions à l’amiante, au radon ou encore à la pollution atmosphérique. Des taux élevés d’hospitalisation pour des asthmes et des allergies dont les troubles sont démultipliés en raison de la pollution de l’air. Accentuation des incidences de la maladie de Parkinson due aux pesticides. Et apparition d’infections transmises par les moustiques. Autant de pathologies ou d’aggravation de symptômes liés à notre environnement. Pour limiter ce phénomène, un plan régional a été adopté en 2017, pour cinq ans. À mi-parcours, le groupe santé environnement Occitanie, composé de collectivités, d’associations, d’experts et des services de l’État, a fait le point sur les actions menées.
Entre autres, une large campagne de sensibilisation a été mise en place, notamment au travers d’un camion-santé qui va à la rencontre du personnel des établissements de santé et médico-sociaux. Son but : leur apprendre à reconnaître les pictogrammes de dangers des produits, les lieux de ponte des moustiques pour les éliminer, à se protéger des légionelles, à limiter l’exposition aux perturbateurs endocriniens

Attention au radon !

En parallèle, les apprentis des CFA du réseau des chambres des métiers ont été sensibilisés à la lutte contre la pollution de l’air afin qu’ils relayent les messages de prévention dans les structures où ils sont accueillis. Ainsi, 500 entreprises pourront être mobilisées pour mettre en œuvre des pratiques non polluantes.
L’exposition au radon a également fait l’objet d’une attention particulière. Ce gaz radioactif d’origine naturelle est émis par certains sols granitiques et s’accumule dans les espaces clos, comme une habitation. 1 000 dosimètres ont été distribués afin que les riverains des zones à risque effectuent une première évaluation. Si la mesure est positive, des visites à domicile sont proposées pour établir un diagnostic et envisager des travaux.
La prochaine étape du plan régional santé environnement Occitanie consistera à mettre à disposition des élus et des techniciens des collectivités locales, dès 2020, des kits de sensibilisation à la prise en compte des enjeux sanitaires dans les domaines de l’aménagement et de l’urbanisme.

Severine Sarrat
Au journal depuis 2008, elle en connaît tous les rouages. D’abord journaliste polyvalente, puis responsable des pages économiques, elle est aujourd’hui rédactrice en chef.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport