Les urgences de Purpan à Toulouse sont une nouvelle fois en grève ce lundi 4 juillet. Le CHU de la Ville rose annonce des recrutements, mais cela ne suffi pas.

Les urgences de Purpan à Toulouse sont une nouvelle fois en grève. © Pikwizard

La crise se poursuit. Pour le cinquième lundi consécutif, les urgences de Purpan à Toulouse sont en grève des personnels paramédicaux (infirmiers, aides-soignants…) ce 4 juillet. Depuis huit heures du matin, elles accueillent « uniquement les urgences vitales adressées par le Samu. La population doit faire appel aux médecins traitants et aux médecins de garde pour les autres situations. Le retour à la normale est prévu pour mardi matin.

Des recrutements aux urgences de Purpan à Toulouse

La direction du CHU de Toulouse propose de « consolider les équipes et les organisations par la validation de professionnels supplémentaires : seize aux urgences adultes de Purpan, neuf aux urgences adultes de Rangueil et six aux urgences psychiatriques ». Elle propose également des mesures pour « afin de pourvoir les 120 postes de soignants vacants. ». Mais cela n’a pas suffi à convaincre les soignants de mettre fin à la grève.

Ces mouvements de grève inquiètent la communauté médicale étant donné que l’activité dans les hôpitaux est toujours plus forte pendant l’été, mais aussi du fait que la septième vague de la Covid-19 est en place.

Le passage obligatoire par le 15, un système appelé à devenir la norme

Mais ce fonctionnement des urgences, avec un passage obligatoire par le Samu, pourrait devenir la norme. C’est une mesure annoncée dans la “mission flash”, sur les urgences et les soins non-programmés, commandée par le président de la République, Emmanuel Macron et confiée au docteur François Braun. C’est un des dossiers que devra gérer le prochain ministre de la Santé qui doit être annoncé ce lundi 4 juillet.

Une recommandation consiste à « informer la population avec une campagne nationale sur le bon usage des services d’urgence. » L’idée est d’éviter que les patients ne se rendent automatiquement aux urgences, mais qu’ils appellent le 15 avant de se déplacer.