Le Marathon des mots, festival littéraire occitan, se poursuit jusqu’au 30 juin 2022 avec notamment trois prix Goncourts parmi les invités. Voici deux des lectures qui auront lieu ce dimanche 26 juin à Toulouse, celles des lauréats 2018 et 2021.

Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, sera lu au Marathon des mots
Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, sera lu au Marathon des mots. Crédit photo : Gérald Garitan, CC BY-SA 4.0 (Wikimedia Commons)

C’est la 18e édition du festival international de littérature, le Marathon des mots. Depuis le 23 juin et jusqu’au 30, des artistes d’horizons différents mais aux passions communes s’enchaînent dans les salles et libraires d’Occitanie.

Ce dimanche 26 juin, le prix Goncourt 2018 “Leurs enfants après eux” de Nicolas Mathieu et le prix Goncourt 2021 “La plus secrète mémoire des hommes” de Mohamed Mbougar Sarr seront à l’honneur. Les lectures auront lieu à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines de Toulouse, à 11h et 15h, en présence des auteurs.

Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, au Marathon des mots

Œuvre appartenant à la littérature du réel, “Leurs enfants après eux” est paru en 2018 aux éditions Actes Sud. C’est Michel Vuillermoz de la Comédie-Française qui en fera la lecture.

« Août 1992, une vallée perdue dans l’Est. Anthony a quatorze ans. Pour tuer l’ennui d’un été caniculaire, il décide de voler un canoë et d’aller de l’autre côté du lac. Au bout, ce sera pour Anthony le premier amour, le premier été : le drame de la vie qui commence… », annonce le festival.

Mohamed Mbougar Sarr, prix Goncourt 2021, aussi présent au festival

L’après-midi, c’est Makita Samba qui lira “La plus secrète mémoire des hommes”, paru en 2021 aux éditions Philippe Rey et Jimsaan.

« En 2018, Diégane découvre à Paris un livre mythique, paru en 1938 : Le labyrinthe de l’inhumain. On a perdu la trace de son auteur, qualifié en son temps de “Rimbaud nègre”. Diégane s’engage sur sa piste. Quelle vérité l’attend au centre de ce labyrinthe ? Prix Goncourt 2021, La plus secrète mémoire des hommes est avant tout un chant d’amour à la littérature et au pouvoir des mots », déclare le Marathon des mots.

Des séances de dédicaces des auteurs sont prévues à l’issue des lectures.

Réservations conseillées, tarif 7€.

William Bernecker