Les fêtes de fin d’années approchent et avec elles toute la féérie des décorations et illuminations de Noël. Mais cette année, l’heure est à l’économie. Un dilemme pour certaines communes. Pas pour Toulouse qui a décidé de ne pas sacrifier la magie de Noël sur l’autel de la sobriété énergétique, tout en garantissant la maîtrise des dépenses. Voilà comment.

illumination Noël rue Alsace Lorraine Toulouse ©Mairie de Toulouse
La rue Alsace-Lorraine à Toulouse se parera de ses plus beaux atouts à partir du 2 décembre ©Mairie de Toulouse

« Nous reconduirons 100% des animations et illuminations cette année encore », lance Jean-Batiste de Scorraille, adjoint à la mairie de Toulouse, en charge de l’énergie. C’est par cette affirmation qu’il met fin aux incertitudes concernant les festivités de fin d’année. Toutes les animations et illuminations de Noël seront installées, comme prévu, à Toulouse malgré les appels à la sobriété énergétique. Une décision que la municipalité justifie par le caractère exceptionnel du dispositif et l’adaptation des installations lumineuses.

Maintien des illuminations de Noël

Ainsi, les 800 mètres de plafond lumineux blanc ont d’ores et déjà été installés rue Alsace-Lorraine, comme c’était le cas l’année dernière. Petite nouveauté cependant, il sera parsemé de guirlandes en sapin et de lanternes suspendues. Il s’agit-là de l’une des illuminations favorites des Toulousains selon la Mairie. Non loin de là, sur la place Esquirol, les perles d’étoiles referont leur apparition et les Perséides (pluie d’étoiles filantes) retrouveront la place des Carmes. Des décorations lumineuses sont également prévues rue de Metz, actuellement réaménagée et sur la place Saint-Étienne où un sapin lumineux va trôner.

Une abondance de lumière qui fait polémique et qui aurait tendance à faire oublier que la période est plutôt à l’économie d’électricité.

Ce qui n’empêche pas de faire des économies d’électricité

Pour la Mairie de Toulouse, il n’y a pas de débats. Elle ne sacrifiera pas les festivités et la féérie de Noël au nom de la sobriété énergétique. Pour autant, en adaptant les dispositifs lumineux, constitués à 100% par des lampes LED, elle assure que des économies d’électricité seront quand même réalisées. Comme elle l’avait annoncée en octobre dernier, les décorations seront allumées moins longtemps qu’auparavant, soit du 2 décembre au 2 janvier. Et elles ne seront brilleront que de 17h à 22h. « Cela permettra d’économiser 20 000 kWh, soit 4 000 euros », précise Jean-Baptiste de Scorraille. En revanche, l’éclairage des marchés de Noël, situés sur la place du Capitole et sur les Ramblas ne feront pas l’objet de mesures particulières.

C’est donc sur la qualité des illuminations et leur temps d’allumage que la Mairie espère faire des économies, non sur leur quantité.