La circulation ferroviaire étant toujours interrompue à Carcassonne, la SNCF fait appel à des bus de substitution entre Narbonne et Castelnaudary. Mais ils ne sont pas suffisants.

sncf carcassonne
La circulation ferroviaire est interrompue entre Narbonne et Castelnaudary depuis mercredi 23 novembre. Photo d’illustration. © Nicolas Belaubre – Le Journal Toulousain

La reprise partielle de la circulation des trains entre Castelnaudary et Narbonne est envisagée pour mardi 29 novembre. Les agents SNCF Réseau réalisent des travaux sur la voie 1, la moins endommagée après le déraillement d’un train en gare de Carcassonne mercredi 23 novembre. La deuxième voie nécessite d’importants travaux de renouvellement complet de Trèbes jusqu’à Carcassonne. Ce qui demandera plus de temps.

En attendant, la situation est compliquée pour les usagers. La SNCF annonce que les TER circulent entre Toulouse et Castelnaudary d’une part, et entre Narbonne et Montpellier et Narbonne et Port-Bou d’autre part. Aussi, les Intercités circulent uniquement entre Bordeaux et Toulouse et les TGV circulent entre Toulouse / Bordeaux et Paris et entre Narbonne et Lyon.

Des difficultés à trouver des bus de substitution

La circulation ferroviaire étant toujours interrompue entre Narbonne et Castelnaudary, la SNCF fait appel à des bus de substitution entre ces deux gares. Mais ils ne sont pas suffisants.

« En raison de la difficulté à trouver des bus disponibles auprès des compagnies routières de la région, les solutions de substitution routière mises en place entre Narbonne et Castelnaudary offrent une réponse très partielle et insuffisante au regard du volume de voyageurs qui empruntent cette relation en situation normale », regrette la SNCF.

« Conscientes de la gêne importante occasionnée pour les voyageurs, les équipes TER poursuivent leurs efforts pour essayer de renforcer la flotte de bus utilisés et renforcer ainsi les substitutions. Toutefois, face à ces difficultés d’acheminement de bout en bout, nous invitons tous les voyageurs qui le peuvent à reporter leurs voyages. »