lundi 1 mars 2021
Lifestyle Automobile La Zoé s’habille écolo en Occitanie

La Zoé s’habille écolo en Occitanie

Renault innove grâce à un nouveau tissu responsable. Né du projet collaboratif Afiler, ce matériau est recyclé à partir de bouteilles en plastiques, de ceintures de sécurité et de chutes de textiles. Il vêtit dorénavant l’intérieur de la nouvelle Zoé.

Renault Zoe
© Jean­-Brice Lemal

Afiler, le projet collaboratif initié en 2015 par Renault, a permis une première mondiale. Le constructeur automobile s’est allié à deux sociétés régionales pour effectuer la première application industrielle mondiale d’un tissu composé de fils cardés 100% recyclés et issus de l’économie circulaire. La première, la PME tarnaise Filatures du Parc, est spécialisée dans la réalisation de fil cardé destiné à l’habillement, à l’ameublement, au tissu technique et l’automobile. La seconde, Adient Fabrics, est une filiale française de la division textile du groupe Adient, basée en Ariège. Elle est la plus importante usine de fabrication de tissu en Occitanie et se consacre exclusivement au marché automobile.

L’objectif de cette collaboration est « la création d’un tissu produit à base de ceintures en polyester défibrées, mélangées à des fibres en polyester issues de bouteilles en plastique » explique Alain Gentilini, business developper au pôle économie circulaire du groupe Renault. Le procédé est « exclusivement mécanique », précise-t-il : « Aucune transformation chimique ni thermique n’est nécessaire. » L’approvisionnement et la fabrication en boucle courte de ce fil cardé recyclé permet à Renault de reconsidérer son image éco-responsable. « Notre empreinte carbone a été réduite de 60% comparé à l’ancien procédé utilisé », assure Alain Gentilini.

Zoé, la candidate idéale

L’heureuse élue pour expérimenter l’aboutissement de ce projet inédit est la Zoé. Un choix déterminé par deux facteurs: « C’est une voiture 100% électrique qui voit son image éco-responsable renforcée. De plus, la fin du développement du textile correspondait à sa date de sortie », affirme Alain Gentilini.

Renault Zoé
©Renault

Avant que l’automobile française affiche ce nouveau textile made in Occitanie sur ses sièges, sa console de levier de vitesse, ses panneaux de porte et l’enjoliveur de planche de bord, le matériau doit suivre un processus précis. « Une fois que les fibres sont récupérées, une machine appartenant aux Filatures du Parc s’assure du défibrage de ces dernières. À ce moment, les fibres sont extrêmement longues pour pouvoir procéder au cardage. Il faut donc les tordre pour finalement leur donner la résistance nécessaire », détaille le business developper.

Cette invention n’est pas le fruit du hasard selon lui. « Nous avons créé un département dans le but d’arriver à ces avancées écologiques. Maintenant que nous avons progressé dans ce domaine, nous sommes fiers de pouvoir réaliser de telles innovations. Nous allons continuer d’utiliser ce type de procédé dans le futur pour préserver nos ressources et leur valeur. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles en rapport