[Publireportage] Depuis Toulouse, Momentum mise sur « l’émergence d’entrepreneurs plus responsables »

Unique en France, Momentum est un accélérateur de start-up à impact positif. La plateforme installée au Lab’Oïkos dans le quartier Saint-Aubin va accueillir cinq entreprises pendant six mois en janvier 2017. Les candidatures sont d’ores et déjà ouvertes et le parrain de promotion pourrait être une personnalité de renom !

 

©Kevin Figuier
©Kevin Figuier

 

Dans la Ville rose, les structures qui accompagnent les entreprises innovantes sont nombreuses mais la dernière en date, Momentum, est inédite en France. Pour l’accélérateur, l’objectif est de donner naissance et de faire vivre des entreprises à impact positif. À la tête de la plateforme, Boris Mounet qui était aux commandes jusqu’en juin dernier de Meet my designer, une structure de financement participatif dédiée aux créateurs de prêt-à-porter ou encore de maroquinerie.

Devenu associé de l’Oïkosystème, imaginé par l’entrepreneur toulousain Rémi Demersseman-Pradel (également directeur de la publication du Journal Toulousain), Boris Mounet mise sur «l’émergence d’entrepreneurs plus responsables qui seront des acteurs de l’économie positive de demain». Il s’agit «d’un pari », explique le responsable, « destiné à prouver que les entreprises responsables peuvent être durables et rentables».

Depuis début novembre, les (futures) start-up peuvent candidater sur le site de Momentum et à l’issue d’une sélection où Boris Mounet «pronostique la réception de 100 à 150 candidatures», cinq sociétés seront incubées au Lab’Oïkos pendant six mois. Outre 150 m² mis à disposition, l’espace sera collaboratif et proposera «un parcours RSE pour évaluer le potentiel maximal d’impact positif sur l’humain tout en assurant une croissance exponentielle», précise Boris. Et pour cette première promotion, le parrain pourrait être l’ancien ministre de l’Économie Emmanuel Macron. Momentum veut «hacker le modèle» actuel et a vocation de «créer le premier réseau de tiers lieux dédié aux start-up à l’économie positive». Alors si vous avez une innovation à fort impact social ou environnemental qui respecte les critèresd’«une croissance responsable, durable et inclusive», vous pouvez candidater jusqu’au 15 décembre 2016.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.