Cap’Eco ouvre des cuisines partagées pour les professionnels

Les travaux sont lancés. Dans un immense bâtiment industriel de 300 m² à Tournefeuille, s’installe progressivement les cuisines de Cap’Eco, un espace de coworking culinaire. – Valentin Grezet

Cap'Eco cuisine partagee
© Cap’Eco

« Traiteurs, boulangers, pâtissiers… Nous voulons offrir un lieu de production aux entrepreneurs des métiers de bouche avec un local qui répond aux normes et équipé de matériels professionnels », affirme Clémentine Renaud, associée dans la coopérative Cap’Eco et directrice de la structure. « Grâce à un forfait ou un abonnement, ils font la réservation de plages horaires selon leur carnet de commandes et de leurs besoins pour la durée de leur choix. Cela peut être pour un mois ou de façon ponctuelle sur plusieurs années », poursuit-elle.

« Pour les sociétés, en particulier celles qui viennent de se créer, cela évite de faire un crédit pour acheter des locaux et du matériel. » Entre huit et dix structures de deux personnes pourront travailler en même temps et un arsenal culinaire sera mis à leur disposition : une chambre froide, une zone de préparation froide et deux chaudes, une légumerie, une plonge, ainsi que tous les appareils ménagers indispensables.

« Ces cuisiniers ne sont pas à l’aise avec la partie entrepreneuriale »

 

Cerise sur le gâteau, des « accompagnements spécifiques » en gestion-comptabilité, communication, commercialisation, formation continue et sensibilisation aux bonnes pratiques environnementales seront proposés aux entrepreneurs. « Nous sommes partis du constat que, souvent, ces cuisiniers ne sont pas à l’aise avec la partie entrepreneuriale. Nous voulons qu’en plus d’être dans des conditions idylliques pour travailler, leur structure soit rentable », éclaire Clémentine Renaud. L’ouverture est prévue d’ici la fin de l’année.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.