À Toulouse, le collectif d’artistes Mix’Art Myrys condamné à une fermeture administrative

21 janvier 2021 - 12:16

2 réponses à “À Toulouse, le collectif d’artistes Mix’Art Myrys condamné à une fermeture administrative”

  1. Mieux que saint Sernin, Mix’Art est un lieu de transmission, d’éducation et de formation pour toutes et tous, une réelle pépinière culturelle. C’est là nn exemple d’autogestion et d’ouverture politique horizontale qui me semble être l’avant garde d’un monde futur espéré.
    Une feministe.


    Signaler le commentaire

  2. Ce lieu mythique de notre ville devrait faire l’attention de Toulouse Métropole, je ne comprends pas pourquoi la sécurité des artistes dans un bâtiment mis à leur disposition, présente tant de danger au point de les empêcher d’y travailler.


    Signaler le commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.