mercredi 12 mai 2021

Contact

CultureÀ Toulouse, le collectif d’artistes Mix’Art Myrys condamné à une fermeture administrative

À Toulouse, le collectif d’artistes Mix’Art Myrys condamné à une fermeture administrative

Basés à Toulouse, les locaux du collectif d’artistes Mix’Art Myrys, qui ne respectent pas les normes de sécurité pour accueillir du public, font l’objet d’une fermeture administrative. Les six salariés et la soixantaine d’artistes adhérents s’inquiètent pour leur avenir.

À Toulouse, les locaux du collectif d'artistes Mix'Art Myrys font l'objet d'un arrêté de fermeture administrative ©PS
À Toulouse, les locaux du collectif d’artistes Mix’Art Myrys font l’objet d’un arrêté de fermeture administrative ©PS

Quelle ne fut pas la surprise des membres de Mix’Art Myrys lorsqu’ils ont reçu, jeudi 14 janvier, la visite inopinée de la direction de la sécurité civile et des risques majeurs de Toulouse. La Commission communale estimant que le local du collectif d’artistes, situé rue Ferdinand Lassale, « était dangereux tant au quotidien pour les membres du collectif installés dans les locaux, que pour le public accueilli lors de spectacles (…) et pour les pompiers en cas de sinistre ». A ce titre, un arrêté de fermeture administrative a été pris, ce jeudi 21 janvier, interdisant l’accès à la structure. Dans la foulée, l’association a déposé une demande de délai supplémentaire pour présenter un projet de mise en sécurité du site. « Pourquoi s’occupe-t-on, aujourd’hui, en pleine période de restrictions sanitaires frappant très durement le secteur culturel, d’un problème de mise aux normes qui existe depuis plus de 15 ans ? » se demande Joël Lecussan, le coordinateur de Mix’Art Myrys.

Un plan de mise en conformité qui n’a jamais vu le jour

Il plaide sa bonne volonté dans ce dossier. « Le collectif n’a eu de cesse d’être proposant, que ce soit en termes de convention le liant à la Métropole ou de travaux de mise en conformité du site », explique-t-il. Il rappelle notamment l’annonce faite par Toulouse Métropole et la Région Occitanie en 2019 d’un plan de réhabilitation de 4,4 millions d’euros, jamais mis en œuvre. Et dit constater « une évolution de la posture de nos édiles » vis-à-vis d’un certain nombre de « foyers de résistance » toulousains, citant la récente démolition de la guinguette Bleu-Bleu, l’expulsion imminente du Groupe Merci du pavillon Mazar ou celle du Dal 31 et de la fondation Abbé Pierre de leur local de l’hôpital La Grave. Autre signal négatif selon le responsable de Mix’Art Myrys : la dispersion qu’il qualifie de « coup de force », hier, par une trentaine de policiers, d’un rassemblement de soutien au collectif, non déclaré, qui se tenait derrière la bibliothèque José-Cabanis.

Une soixantaine d’artistes concernés

Avec un budget annuel d’environ 500 000 euros, financé pour un tiers par Toulouse Métropole, Mix’Art Myrys occupe un ancien hangar de 6 600 m². Y sont installés six salariés, dix associations et une soixantaine d’artistes qui produisent, chaque année, près de 200 projets de spectacle vivant, de vidéo ou de musique. Avec cette fermeture, « la Métropole mettrait tous ces gens à la rue, supprimerait la redistribution financière dont ils bénéficient, réduirait à néant l’économie de proximité que génère Mix’Art et priverait des centaines de milliers de personnes de vivre une expérience toute singulière autour du geste artistique », résume le collectif. Celui-ci avait été constitué, il y a plus d’un quart de siècle, à la suite de l’occupation des anciennes usines de chaussures Myrys, dans le quartier Saint-Cyprien, par un groupe d’artistes et de sans-abris.

Les manifestations de soutien se multiplient

Soutien indéfectible et « compagnon de longue date et de longue route », comme il se présente, le président du Tactikollectif Salah Amokrane ne peut pas « imaginer Toulouse sans Mix’Art ». « Il fait partie de son patrimoine, comme la basilique Saint-Sernin ! Les décideurs ne se rendent pas compte de l’importance de ce projet pour notre ville », lance-t-il. Membre de la Coordination nationale des lieux intermédiaire et indépendant, qui regroupe 250 affiliés, « il s’agit d’un mouvement peu médiatique mais très présent dans la société. On peut s’attendre à une levée de bouclier de nombreux acteurs culturels en France », prédit Joël Lecussan. Déjà, le sort du collectif toulousain suscite l’émoi sur les réseaux sociaux, « une réaction massive à laquelle nous ne nous attendions pas ».

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.

Articles en rapport

Le Secret de Paulette : une chasse au trésor à bicyclette dans Toulouse

L'agence de loisirs Granhota Games, spécialisée dans les jeux de pistes urbains à Toulouse, propose Enigm'à Velo, un nouveau concept de chasse au trésor...

[CARTE] Toulouse : l’essor des commerces en vrac

140 épiceries sont spécialisées dans la vente en vrac en France, dont plus d'une trentaine dans la ville rose, soit 30 fois plus depuis...

Récap d’actu : modalités de déconfinement, vaccination et Christophe Revault

La semaine dernière nous apprenions les modalités de déconfinement nationale. Cette semaine, les modalités à Toulouse ont été précisé. En même temps, la campagne...

Participez à la métamorphose de la rue de Metz

La rue de Metz prépare sa métamorphose. Vous pouvez d’ailleurs faire des propositions afin de dessiner le nouveau visage de cet axe du centre-ville...

Le monde de la culture prépare son déconfinement à Toulouse

Tout comme le sport, la culture se déconfine à Toulouse. Voici les principales dates à retenir. Dans une dizaine de jours, la culture rayonnera...

Les moussaillons du Stade Toulousain échouent à Toulon

Le Stade Toulousain s’est incliné ce samedi soir 44-10 à Mayol. Une lourde défaite pour les jeunes du Stade Toulousain. Malgré cette déroute, Toulouse...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img