Voyages en Midi-Pyrénées

A l’heure où de nombreux Français ne partent pas ou peu en vacances en raison d’un pouvoir d’achat en berne, les plus beaux villages de France constituent de jolies balades en perspectives, à deux pas de chez soi. Visite de quelques-uns de ces joyaux en Midi-Pyrénées.

Auvillar dans le Tarn-et-Garonne

Sa Halle aux Grains “circulaire” datant de 1825, est, dit-on, unique dans le sud ouest. Auvillar dans le Tarn-et-Garonne est l’une des haltes sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Cette cité gallo-romaine se découvre par l’une des trois portes qui pénètrent ses fortifications. La Tour de l’Horloge marque l’entrée de la vieille ville. A visiter absolument l’Eglise Saint-Pierre (ancien prieuré bénédictin des XIIème et XIVème siècles), le quartier du Port en bord de Garonne et la Chapelle Sainte-Catherine. Côté festivités, l’office de tourisme organise le 16 août une balade nocturne théâtralisée, afin de faire revivre l’histoire locale et ses richesses, qui s’accompagnera d’une dégustation de produits régionaux. Et le 21 août en l’Eglise de Grézas, sera donné à 17h un concert de musique baroque par trio clavecin, viole de gambe et flute.

Castelnau-de-Montmiral dans le Tarn

Fondée au cœur du vignoble de Gaillac en 1222 par Raymond VII, Comte de Toulouse, cette bastide albigeoise haut perchée, recèle un vrai trésor du début du XIVème siècle : La Croix reliquaire des Comtes d’Armagnac ornée de plus de trois cents pierres précieuses, visible à l’intérieur de l’église Notre-Dame-de-L’Assomption. Parmi d’autres incontournables du village, la place des Arcades située au centre du village ou encore la place de la Rose.

Conques dans l’Aveyron

D’autres trésors également dans ce joli petit village situé au cœur de la vallée du Lot, étape là aussi des chemins de Saint-Jacques, tels que le bourg médiéval de Conques et les maisons à colombages mais aussi l’abbatiale qui s’enorgueillit d’abriter sous ses voûtes séculaires, de merveilleuses sculptures romanes (tympan du Jugement dernier et ses 124 personnages, 250 chapiteaux historiés) et des reliquaires recouverts entre autres, de camées et de nombreuses pier-res précieuses. Autre curiosité : les vitraux contemporains signés Pier-re Soulages. Et en point d’orgue cet été, le festival de Musique “La lumière du Roman“ jus-qu’au 23 août.

Lautrec dans le Tarn

Cette cité médiévale est le berceau de la famille du célèbre peintre Toulouse-Lautrec. Ses maisons à encorbellement du XIVème siècle ainsi que ses remparts, avec la Porte de Caussade, sont à découvrir tout comme la collégiale Saint-Rémy (et son bleu pastel), l’atelier du Sabotier, le musée archéologique, le moulin à vent et le sentier botanique de la Salette. Cette ancienne vicomté est par ailleurs reconnue pour la production labellisée de son ail rose ; prétexte à une manifestation festive le premier vendredi du mois d’août. De même, la fête Pains & Saveurs anime avec gourmandise chaque 15 août.

Loubressac dans le Lot

Le visiteur sera sans aucun doute charmé par les maisons médiévales de cette cité qui dresse sur son promontoire son château et son église Saint-Jean-Baptiste. Il pourra également profiter du superbe panorama sur la vallée de la Dordogne et les autres châteaux alentours. Pas étonnant que déjà en 1670, Savinien d’Alquié ait écrit «Loubressac possède une des plus belles vues du royaume». En 1989 et 1990 Loubressac a obtenu le premier prix des Villages Fleuris de Midi-Pyrénées.

Sainte-Eulalie-d’Olt dans l’Aveyron

Cette petite cité qui portait le nom de Castrum au Moyen Age en raison de ces remparts rehaussés de tours, est installée sur la rive droite du Lot. Autour de la place de l’église s’est organisé son bourg avec ses ruelles pavées de galets du Lot et ses demeures dont les plus anciennes datent du XVème siècle. Célèbre pour ses reliques, l’église de Sainte-Eulalie-d’Olt est un véritable chef d’œuvre de l’art roman, la net et la chapelle, sont, elles, en revanche, de style gothique. A ne pas manquer non plus, l’Hôtel Renaissance construit par un notaire au XVIème siècle mais aussi l’Ecole Communale qui abrite notamment le musée-galerie Marcel Boudou.

Montréal dans le Gers

C’est la première bastide gascon-ne. Fondée en 1255 par Alphonse de Poitiers, comte de Toulouse (frère du roi Saint-Louis), et ballotée entre possessions française et anglaise entre 1279 et 1445, elle est rebaptisée ainsi au XIXème siècle. L’origine de son nom vient de “Mont-Royal” en hommage justement à la royauté capétienne. A proximité de la place centrale, l’église fortifiée Notre-Dame du XIIIème siècle et son clocher polygonal.

Autres incontournables, la villa gallo-romaine couvertes sur près de 500 m2 par d’exceptionnelles mosaïques polychromes et le mu-sée de Séviac, qui en centre-ville abrite des pièces de la fameuse villa.

Puycelsi dans le Tarn

Cette autre bastide médiévale domine la forêt de la Grésigne et la vallée de la Vère. Ses 800 mètres de remparts et ses passages étroits confèrent à l’endroit un aspect presque mystérieux, secret. On admirera l’architecture des portes fortifiées et de ces maisons des XIV et XVème siècles faites de pierre, de bois et de briques. De même, l’on s’émerveillera des points de vue incroyables qu’offre le chemin de ronde.

Brousse-le-Château dans l’Aveyron

Ce village situé à une cinquantaine de kilomètres de Rodez, Millau et Albi, date du XIIIème siècle. Son château médiéval est devenu la propriété d’une puissante famille de la noblesse (Arpajon) pendant cinq siècles jusqu’en 1700. Auparavant, cette véritable forteresse a appartenu aux comtes de Rouergue, de Toulouse et de Rodez. A voir également, le vieux pont gothique du XIVème siècle qui enjambe la rivière l’Alrance jusqu’à l’église fortifiée dédiée à Saint-Jacques de Compostelle.

Capdenac-Le-Haut dans le Lot

Dominant la vallée du Lot, ce village propose une balade à travers moult ruelles moyenâgeuses. A l’entrée, le donjon du XIVème siècle abrite un musée historique et préhistorique. Sous ses remparts, le visiteur pourra découvrir en particulier la fontaine de César et à l’autre bout de la commune, la fontaine troglodytique des “Anglais”. Le jardin médiéval des cinq sens constitué de plantes aux vertus médicinales fait lui aussi partie des curiosités de Capdenac-Le-Haut.

Sarrant dans le Gers

Ancré en terre gasconne, ce village concentrique est construit autour de son église, Saint-Vincent. Témoins de son passé médiéval, la porte voûtée du XIVème siècle à l’entrée et ses maisons traditionnelles en pierre. Parmi ses curiosités, les nombreux pigeonniers ainsi que le jardin médiéval agrémenté de plantes aromatiques et médicinales.

Lavardens dans le Gers

A une vingtaine de kilomètres au nord d’Auch, perchées sur un promontoire dominant de verdoyants vallons, les maisons de Lavardens se pressent contre un imposant château. Edifié par la famille de Roquelaure au XVIIème siècle sur les vestiges de celui construit au XIIème siècle par les comtes de Gascogne, l’étonnant édifice aux dimensions impressionnantes et à l’architecture singulière a fortement contribué à la notoriété du village, reconnu depuis juin dernier comme l’un des plus beaux de France.


 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.