mercredi 4 août 2021

Contact

ActualitésPolémique. Quand l'académie de Toulouse veut cacher le non-remplacement de ses enseignants

Polémique. Quand l’académie de Toulouse veut cacher le non-remplacement de ses enseignants

Ce jeudi 25 mars, l’académie de Toulouse a envoyé une lettre aux directeurs d’école, leur demandant d’«éviter d’écrire aux familles que les classes sont fermées car les enseignants ne sont pas remplacés». Une lettre qui a choqué les principaux intéressés.

Une centaine d’enseignants de lycées haut-garonnais ont remis leur démission du poste de professeur principal, devant le rectorat
L’académie de Toulouse a envoyé un courrier incitant les enseignants à cacher les fermetures de classes pour cause de covid-19 © DR

Face aux réactions d’enseignants indignés, l’académie de Toulouse a retiré de son site internet le courrier polémique envoyé, ce jeudi 25 mars, aux directeurs d’école. Dans cette lettre, le recteur de l’académie de Toulouse leur demandait d’«éviter d’écrire aux familles que les classes sont fermées car les enseignants ne sont pas remplacés». Contactés par nos confrères de libération, les services de l’académie de Toulouse ont reconnu « une formulation maladroite » et une volonté d’éviter un « effet cascade ».

Eviter la multiplication des fermetures de classes

En effet, avec 13 écoles et 179 classes déjà fermées à cause de cas positifs au Covid-19, les services de l’académie de Toulouse craignent que des enseignants ayant eux-mêmes des enfants scolarisés dans des classes censées être fermées demandent des congés.

Ainsi, afin d’éviter la multiplication des fermetures de classe, l’académie de Toulouse privilégie la redistribution des élèves restés sans professeurs au sein d’autres classes. Une stratégie qui va à contresens des directives sanitaires censé garantir la limitation du brassage entre les élèves de groupes différents.

Un risque accru par le brassage des élèves

« Le risque épidémique est très élevé et la répartition des élèves dans d’autres classes fait courir des risques à l’ensemble de la communauté scolaire. Quotidiennement nous avons des retours d’enseignants obligés de brasser plusieurs niveaux et d’accueillir un nombre d’élèves ne permettant pas de respecter les gestes barrière. Nous ne pouvons l’accepter », rappelle ainsi le SNUIPP-FSU, syndicat majoritaire des enseignants du premier degré.

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img