dimanche 26 septembre 2021

Contact

Le BQEPourquoi fait-on les 400 coups tous les ans à Montauban ?

Pourquoi fait-on les 400 coups tous les ans à Montauban ?

A partir du 16 septembre, la ville de Montauban fêtera les 400 ans des 400 coups, un événement historique à l’origine de la célèbre expression populaire.

400 coups Montauban

Derrière les expressions populaires les plus célèbres, il y a souvent des histoires insolites méconnues. Saviez-vous, par exemple, que “faire les 400 coups” est une tradition originaire de Montauban ? C’est en tout cas l’année ou jamais pour le découvrir. En effet, cela ne s’invente pas, en ce mois de septembre 2021, la préfecture du Tarn-et-Garonne s’apprête à célébrer en grande pompe le 400e anniversaire de ces fameux “400 coups”, qui renvoient en réalité à un événement historique majeur de la ville de Montauban. Celui du siège de la commune par les troupes royales de Louis XIII en 1621.

Montauban, haut lieu du protestantisme et cible de Louis XIII

Haut lieu du protestantisme depuis la période des guerres de religion (1562-1598), Montauban est à cette époque administrée par des consuls qui chassent les catholiques. Entièrement huguenote, la ville abrite un collège et une académie qui la font rayonner dans le monde protestant. Avant de lui attirer les foudres de l’autorité royale. Ainsi, suite à l’assassinat d’Henri IV, protecteur des protestants, son fils Louis XIII, aidé de Richelieu, se lance à l’assaut de ces républiques qui jouissent d’avantages et de privilèges accordés par l’Edit de Nantes en 1598.

Une résistance bien organisée pour faire face au siège de l’armée royale

Après avoir repris une à une les places fortes protestantes, dont Agen, Louis XIII se tourne, dès le 10 août 1621 vers Montauban. Le 17, il s’installe au château de Piquecos pour y préparer un siège qui s’avérera désastreux pour les troupes royales. En effet, du côté de Montauban, dont les consuls ont mis en place des constructions défensives modernes dès le début des guerres de religion, la résistance s’organise. Sur les directives du premier consul Jacques Dupuy, les habitants de Montauban stockent matériels, vivres et bétails pour faire face au siège.

Les origines de la légende des 400 coups

L’armée royale, et ses 25 000 hommes encercle la ville, au-delà de ses remparts, occupe ses faubourgs et place ses canons tout autour de la cité. Les combats sont nombreux et l’armée du roi subit de grosses pertes. La légende raconte ainsi qu’au bout de quatre mois de siège infructueux, Louis XIII, exaspéré par la résistance montalbanaise, aurait demandé conseil à un religieux fanatique, le père carme aragonais Dominique de Jesus-Maria. Le 19 septembre, celui-ci lui aurait soufflé de faire tirer 400 coups de canon simultanément pour effrayer la population de Montauban et obtenir sa reddition.

Un banquet sous les boulets de canon

Toujours selon la légende, les habitants, nullement impressionnés par la canonnade, auraient même festoyé lors d’un grand banquet tandis que les boulets s’abattaient sur la ville. Même si aucune trace historique ne prouve les 400 coups (l’artillerie royale n’était en réalité composée que d’une quarantaine de canons) ni l’existence du banquet, c’est tout de même de cet événement et de la résistance effrontée de Montauban que viendrait l’expression “faire les 400 coups”, caractérisant le fait d’aller contre le sens moral et les convenances. Une expression encore plus popularisée par le film de François Truffaut, “Les 400 coups”, dans lequel le jeune héros fugue et enfreint la loi.

Un événement historique rare

Car, au-delà de la belle histoire légèrement romancée, le roi finit tout de même par lever le siège de Montauban au mois de novembre sur un échec cuisant. Un cas rare pour l’armée royale qui contribue certainement au fait que la légende constitue aujourd’hui un élément important de l’identité montalbanaise. Depuis plus de 30 ans, elle est célébrée chaque année, à la rentrée, lors d’un week-end festif où la fête foraine permet aux petits et aux grands de profiter des derniers jours d’été en faisant le plein de sensations fortes sur les manèges.

Sons et lumières, expositions, visites, reconstitutions…

Et pour les 400 ans des 400 coups, c’est une programmation culturelle festive et populaire exceptionnelle qui est prévue à Montauban du 16 au 22 septembre prochains. Un véritable saut dans le temps avec notamment plusieurs spectacles sons et lumières ainsi que des expositions, des visites guidées, un colloque, de nombreuses autres surprises et bien sûr… un grand banquet.

 

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img