jeudi 29 juillet 2021

Contact

TarnActualités du TarnGel et fumées toxiques, le collectif Respirons 81 porte plainte contre les...

Gel et fumées toxiques, le collectif Respirons 81 porte plainte contre les agriculteurs pollueurs dans le Tarn

Un collectif d’habitants Respirons 81 a décidé de porter plainte contre les vergers de Fontorbe qui avaient brûlé illégalement 200 tonnes de pailles mélangées avec du gasoil lors de l’épisode de gel d’avril 2021, et intoxiqué 21 personnes avec ces fumées toxiques.

Tarn fumées gel Respirons 81
Vue de la cathédrale Saint Alain à Lavaur, entourée des fumées toxiques, suite à la nuit de gel © Respirons 81

Les images de la nuit de lutte des agriculteurs pour sauver leurs récoltes du gel, lors de la nuit du 12 au 13 avril 2021, ont marqué les esprits. Allumant des feux ou à l’aide de bougies, ces derniers ont tenté de maintenir une température ambiante suffisante pour éviter à leurs plants de geler. Mais dans les collines du Vaurais, près de Lavaur dans le Tarn, les exploitants du vergers de Fontorbe ont eu recours à une méthode illégale et particulièrement polluante qui n’a pas été du goût des habitants.

En effet, cette exploitation agricole de 350 hectares a pris la décision de brûler, dans la nuit, 200 tonnes de paille mélangées avec du gasoil. Une solution qui a causé l’intoxication de nombreuses personnes, 21 d’entre-elles ayant du être hospitalisées, et provoqué un tel nuage de fumées que la circulation a du être coupée par endroits. Afin de « faire cesser ces pratiques illégales qui portent atteinte à la santé des Vaurais », le collectif citoyen Respirons 81 a donc décidé de lancer une action collective en justice contre les Vergers de Fontorbe.

Une action collective pour peser plus efficacement

Pour défendre leurs droits à un environnement non pollué, les habitants de la zone concerné ont donc décidé de mener une actions collective, plus efficaces que de nombreuses actions individuelles dispersées. « De nombreuses plaintes individuelles ont été déposées sans que rien ne change, il est temps que tout cela cesse. Nous avons décidé d’unir nos forces pour porter en justice nos réclamations contre le groupe Blue Whale associé au groupe Solvide, afin de défendre notre santé, nos terres et de faire cesser leurs nuisances et pratiques illégales. Plus nous seront nombreux à nous rassembler, plus nous pèserons dans ce combat judiciaire de David face à Goliath. », explique le collectif.

Une procédure pour dénoncer des pratiques polluantes récurrentes

Par ailleurs, cette procédure s’inscrit dans un climat d’exaspération des riverains qui se plaignent de nuisances et de pollutions répétées. « Le mois d’avril 2021 a révélé l’impunité dont jouissent les Vergers de Fontorbe depuis toutes ces années, pour intoxiquer et dégrader l’environnement, privilégiant leur intérêt financier au mépris de la santé. Depuis 2014, date du rachat à Pierre Fabre par les Vergers du Sud, en lien étroit avec l’exportateur Blue Whale, cette exploitation pratique une agriculture industrielle intensive dangereuse pour la santé des habitants et les écosystèmes du Vaurais », dénonce le collectif Respirons 81 qui alerte sur la reprise de pratique illégales et polluantes. « Quelques jours après cet épisode de fumées, les pollutions invisibles reprennent déjà avec des épandages de pesticides par grand vent, au-delà de 19 km/h, ce qui est également interdit ! » Des infractions que les autorités compétentes n’ont pas pu constater faute d’outils de mesures, notamment d’anémomètre, adaptés.

Le chantage à l’emploi des Vergers de Fontorbe

De son côté, la direction des Vergers de Fontorbe fait valoir l’argument économique et la menace de licenciements. « Nous n’avions plus aucune solution technique pour sauver les récoltes. (Les bougies de cire habituellement utilisées ayant été épuisées lors d’un précédent épisode de gel le mois précédent, NDLR) Nous avons pu sauver 70% des récoltes jusqu’à présent. Si on ne fait rien, on en perdrait la totalité et nous mettrions 200 à 250 personnes au chômage», se justifiait alors la direction du domaine auprès de nos confères de la Dépêche du midi.


Trois réunions d’information sont prévues en juillet pour présenter la démarche du Collectif Respirons 81

  • Le jeudi premier juillet dans la salle des fêtes de Labastide-Saint-Georges à 18h30
  • Le samedi 3 juillet à Ambres, devant la mairie à 18h30
  • Le jeudi 8 juillet, à Giroussens, dans la salle de la mairie à 18h30

Le collectif demande aux habitants et professionnels de conserver tout document ou élément de preuve attestant ces dommages : photos et vidéo, certificats médicaux et résultats d’analyses, factures et déclaration de sinistre jusqu’au procès.

 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img