vendredi 21 janvier 2022

Contact

spot_img
OccitanieHéraultL'Hérault, troisième département le plus dynamique de France

L’Hérault, troisième département le plus dynamique de France

Avec 1 175 623 habitant, l’Hérault est le troisième département le plus dynamique de France métropolitaine, sa population a augmenté de + 1,2 % par an entre 2013 et 2019.

hérault population
Avec 1 175 623 habitant, l’Hérault est le troisième département le plus dynamique de France métropolitaine, sa population a augmenté de + 1,2 % par an entre 2013 et 2019. / Crédit photo : CC BY SA Ana Rey

L’Hérault demeure le deuxième département le plus peuplé de la région Occitanie, derrière la Haute-Garonne. Sa population atteignait 1 175 623 habitants au 1er janvier 2019, selon des données publiées par l’Insee mercredi 29 décembre.

Le département est dans le trio des plus dynamiques de la France hexagonale. Il avait un taux de croissance démographique de 1,2 % par an entre 2013 et 2019. Ce taux le place à égalité avec la Haute-Savoie et la Loire-Atlantique, et derrière la Haute-Garonne et la Gironde (+ 1,3 % par an).

“La population augmente grâce à un fort excédent migratoire (+ 1,0 % par an) qui s’accompagne d’un léger excédent naturel (+ 0,2 %). Chaque année sur la période 2013-2019, le département gagne près de 14 000 habitants dont 7 300 pour la seule agglomération de Montpellier”, selon l’Insee.

Dans l’Hérault, les agglomérations de Montpellier et Béziers gagnent en population

La ville de Montpellier “cumule des soldes naturel (+ 0,6 % par an) et migratoire (+ 1,1 %) largement positifs”, indique l’institut. “La population augmente fortement dans le centre-ville (+ 1,4 % par an) et encore plus fortement dans certaines communes de sa banlieue, comme à Castelnau-le-Lez (+ 4,0 % par an)”.

L’agglomération de Montpellier approche les 460 000 habitants. Celles de Béziers et Sète ont chacune plus de 90 000 habitants. Enfin, l’agglomération de Lunel compte 50 000 habitants.

“Les agglomérations de Béziers et de Lunel bénéficient également de soldes naturels positifs accompagnés d’excédents migratoires élevés. En revanche, dans l’agglomération d’Agde, la forte croissance de population dépend exclusivement d’un excédent migratoire très élevé (+ 3,0 % par an). Enfin, la population de l’agglomération de Sète est quasi stable, la ville centre perdant des habitants sur la période”, d’après Insee.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img