samedi 18 septembre 2021

Contact

OccitanieGersAuch. Des découvertes inédites sur la cité antique datant du Ier siècle

Auch. Des découvertes inédites sur la cité antique datant du Ier siècle

Une équipe d’archéologues de l’Inrap a découvert de nouveaux vestiges datant du Ier siècle dans l’actuelle basse-ville d’Auch, un secteur encore méconnu en périphérie de la cité antique.

Auch cité antique
Vue d’ensemble de la fouille révélant un ensemble d’occupations datant du Ier siècle de notre ère en périphérie de la cité antique d’Auch. © Julie Imbert, Inrap

Encore de nos jours, les sols recèlent des secrets enfouis qui en disent long sur notre histoire. Après des découvertes récentes à Montauban, c’est au tour de la ville d’Auch de faire l’objet de révélations inédites. Jusqu’où s’étendait le périmètre de la cité antique de la capitale gersoise ? C’est la question qui se pose désormais suite aux découvertes d’une équipe d’archéologues de l’INRAP.

Deux bâtiments d’habitation datant du Ier siècle

Réalisées en amont d’un aménagement individuel, dans la basse-ville, et sur prescription de la DRAC Occitanie, les fouilles ont en effet révélé deux bâtiments d’habitation datant du Ier siècle de notre ère. Situés à 350 mètres du forum de la cité antique d’Auch, ces deux édifices “apportent de nouvelles connaissances sur l’aménagement urbain et l’occupation humaine dans ce secteur, alors périphérique de la cité antique, très largement méconnu d’un point de vue archéologique”, indique l’INRAP.

Des pesons qui témoignent d’une activité artisanale

Concrètement, la fouille a mis à jour les vestiges d’un vaste bâtiment ainsi que d’un ensemble de constructions dont la fonction reste à déterminer. “Le mobilier recueilli au sein de ces structures témoigne d’une activité domestique classique et le nombre important de pesons (poids de métier à tisser antique) mis au jour pourrait être associé à une activité artisanale : une partie de la production aurait pu être dévolue à la revente”, avancent les archéologues.

Un système de rues à déterminer

Entre les zones bâties, ces derniers ont également découvert un chemin empierré qui devait être connecté à un système de rues qui reste encore à appréhender. La suite de l’opération devrait permettre de vérifier cette hypothèse qui, si elle s’avère exacte, apportera de précieuses informations pour la connaissance de cette zone. Enfin, un puit a également été découvert lors du diagnostic dans la partie nord de l’emprise. Sa fouille pourrait livrer de nombreux éléments de mobilier qui viendront enrichir l’histoire de la vie
quotidienne des Auscitains.

 

 

 

spot_img

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img