vendredi 21 janvier 2022

Contact

spot_img
OccitanieAriègeComment l’Ariège s’organise pour assurer la sécurité sur les routes en hiver...

Comment l’Ariège s’organise pour assurer la sécurité sur les routes en hiver ?

Pour limiter la neige et le verglas sur les routes en hiver, le Conseil départemental de l’Ariège a défini un plan d’intervention. Les détails.

Ariège routes sécurité période hivernale
Le Conseil départemental de l’Ariège met en place un plan d’intervention pour assurer la sécurité sur les routes @ Jeroen Kransen

Afin d’assurer la sécurité des usagers sur les routes en hiver, le Conseil départemental de l’Ariège a défini un plan d’intervention, mis en place de fin novembre à début avril, appelé “Dossier d’Organisation de la Viabilité Hivernale” (DOVH).

Pour information, le département compte 2 671 kilomètres de réseau, dont 500 à plus de 800 mètres d’altitude, ce qui accentue le risque de verglas, voire de congères (amas de neige) selon les conditions météorologiques.

Moyens humains déployés en Ariège

Alors, plus de 200 agents de la Direction des routes départementales sont mobilisables durant près de quatre mois pour intervenir en cas de fortes chutes de neige ou de formation de glace sur la chaussée. À cela s’ajoutent 15 agents de l’Office national des forêts (ONF) et autres vacataires.

Tous sont notamment chargés de surveiller les prévisions météorologiques afin d’anticiper les opérations de déblayage ou de salage. Les périodes d’intervention sont comprises entre 5h et 20h. Le réseau n’est donc pas déneigé de nuit, sauf si la situation est critique.

Plus d’une centaine d’engins pour déneiger les routes

Au niveau matériel, le Conseil départemental de l’Ariège dispose de 45 camions et de 27 tracteurs dédiés aux interventions. Deux “chargeurs” sont notamment utilisés pour retirer la neige sur les trottoirs et autres zones trop petites pour le passage d’un chasse-neige, par exemple.

De plus, le département possède 54 saleuses, qui entrent en action lorsque les températures annoncées s’approchent de 0. Chaque année en Ariège, 1 000 à 3 000 tonnes de sel sont déposées sur la chaussée pour que l’eau ne gèle pas. Un mélange de sel et de saumure (eau salée) peut également être utilisé jusqu’à -12 degrés pour améliorer l’efficacité des opérations.

Vigilance des usagers sur les routes en période hivernale

Le dégagement permanent des routes est impossible en période de grand froid. C’est pourquoi, pour ne pas prendre de risques, le Département demande aux automobilistes de suivre les prévisions météorologiques et de ne pas s’engager sur des routes verglacées ou enneigées. Pour suivre la situation en temps réel, un site d’informations a été mis en place.

Il est également conseillé de vérifier l’état de son véhicule et de ses équipements, mais également de prendre en compte « son aptitude à faire face aux difficultés prévisibles », termine le Conseil départemental. Pour rappel, 46 communes de l’Ariège sont concernées par l’obligation d’équipements hivernaux.

 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img