mardi 30 novembre 2021

Contact

OccitanieAlerte au pic de pollution dans le département des Hautes-Pyrénées

Alerte au pic de pollution dans le département des Hautes-Pyrénées

Ce jeudi premier avril, Atmo Occitanie, lance une alerte en raison d’un épisode de pollution aux particules fines sur le département des Hautes-Pyrénées. Évitez les déplacements et les efforts, surtout en cas de fragilités de santé.

alerte pollution haute-pyrenees
Alerte au pic de pollution dans le département des Hautes-Pyrénées © Capture écran / Atmo Occitanie

Depuis hier, la qualité de l’air s’est notablement dégradée sur le département des Hautes-Pyrénées. Notamment en raison d’un coup de Sirocco, l’arrivée d’une masse d’air chargée de particules de sable saharien, conjugué avec une pollution locale. Ainsi, la qualité de l’air est jugée mauvaise pour toute la journée de ce jeudi premier avril, par Atmo Occitanie, avec des taux élevés de particules fines en suspension de type PM10. La préfecture des Hautes-Pyrénées à mis en œuvre une procédure d’information et de recommandation pour cet épisode de pollution.

Un coup de sirocco conjugué à de la pollution

Cet épisode de pollution aux particules en suspension PM10 trouve son origine dans la présence d’une masse d’air chargée en particules désertiques (poussières sahariennes) combinée à des émissions locales de particules (chauffage au bois et écobuage).

Cette présence de sable arrivant des dunes du Sahara s’explique par un coup de sirocco, un vent violent, sec et chaud qui souffle depuis l’Afrique du Nord vers le sud de la mer Méditerranée. C’est le quatrième épisode, en deux mois, de ce phénomène météorologique.

Bien que relativement commun, il est rare qu’un événement de ce type se produise avec une telle fréquence. Les conditions météorologiques actuelles ne sont pas favorables à une bonne dispersion des particules dans l’air ambiant.

Recommandations sanitaires

Pour les personnes vulnérables et personnes sensibles

Évitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe.

Évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur. Reportez les activités qui demandent le plus d’effort.

Sont considérés comme populations vulnérables les femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques…

Sont considéré comme faisant partie de la populations dite sensible les personnes dont les symptômes (diabète, immunodépression, affection neurologique, cardiaque, respiratoire, etc.) apparaissent ou sont amplifiés lors des pics de pollution.

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations) prenez conseil auprès de votre pharmacien ou consultez votre médecin ou consultez la permanence Air Santé (0561779444).

Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort et prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

Pour la population générale

Réduisez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions)

En cas de gêne respiratoire ou cardiaque (essoufflement, sifflement, palpitations) prenez conseil auprès de votre pharmacien, consultez votre médecin ou consultez la permanence Air Santé (0561779444)

Recommandations pour limiter les émissions de polluants

À la maison/travail

  • Reportez les travaux d’entretien ou de nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis
  • Respectez l’interdiction des brûlages à l’air libre et l’encadrement des dérogations
  • Arrêtez, en période de chauffe, l’utilisation des appareils de combustion de biomasse non performants (foyers ouverts, poêles acquis avant 2002)
  • Maîtrisez la température dans les bâtiments (chauffage ou climatisation)

Déplacements

  • Limitez, pour les déplacements privés et professionnels, l’usage des véhicules automobiles par recours au covoiturage et aux transports en commun.
  • Privilégiez pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied, vélo)
  • Différez, si possible, les déplacements pouvant l’être

Recommandations pour le secteur agricole

  • Reportez les épandages agricoles de fertilisants ainsi que les travaux du sol.
La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img