Afin de contrer la hausse du chômage, la Région Occitanie cherche à faciliter l’accès à l’emploi sur le territoire. Elle compte, pour cela, sur son Plan régional de formation 2023-2026 et son Pacte pour l’embauche, qui vise à lever les freins à l’emploi.

emploi Occitanie
Pour faciliter l’accès à l’emploi, la Région Occitanie finance notamment des places de formation dans le secteur de l’industrie. Crédit photo : licence Pixabay – CC metalurgiamontemar0

L’Occitanie peut se targuer d’être une des régions les plus attractives de France. Elle gagne en effet 40 000 habitants par an. Mais cette attractivité a un prix. « Cela nous oblige à créer 2 000 emplois par mois, soit plus de 24 000 par an, pour que le taux de chômage n’augmente pas », souligne Carole Delga, la présidente de la Région. La collectivité relève le défi qu’elle s’est imposé pour le moment.

En effet, le taux de chômage en Occitanie est passé de 11% à 8,8% en cinq ans. Il reste toutefois supérieur à la moyenne nationale (7,3%). « Nous faisons tout notre possible afin de combattre le chômage », assure Carole Delga. Pour la Région, cela passe notamment par la formation des demandeurs d’emploi.

La Région Occitanie lance un Plan régional de formation

La collectivité va en effet lancer un Plan régional de formation sur la période 2023-2026. L’objectif : 150 000 demandeurs d’emploi formés. La Région va ainsi continuer à financer des places de formation dans les secteurs de l’agriculture, du BTP, de l’industrie, du numérique, du tourisme ou de l’aide à la personne à travers plusieurs dispositifs.

Les demandeurs d’emploi peuvent entre autres profiter de Projet Pro, formation permettant de construire un projet professionnel, ou de Forpro Sup, dispositif accompagnant le retour à la vie active. La collectivité compte aussi sur les écoles de la 2e chance, au nombre de 11. Deux nouveaux établissements ouvriront d’ailleurs à Montauban et à Castres en 2023.

Des solutions pour lever les freins à l’emploi en Occitanie

Mais la formation ne suffit pas pour lutter contre le chômage. La collectivité cherche ainsi à lever les freins à l’emploi avec son Pacte pour l’embauche. Ce dernier comprend « 40 solutions concrètes ». Parmi elles : une aide à la mobilité et une aide à la garde d’enfants jusqu’à 250 €, qui enregistrent respectivement 5 000 et 2 500 premiers bénéficiaires.

Le Pacte pour l’embauche inclut aussi la généralisation du revenu écologique jeune. Pour rappel, il garantit 1000 € aux jeunes en formation ou porteur de projet dans les métiers verts. La Région cherche aussi à faciliter l’insertion des publics issus des quartiers prioritaires dans les métiers en tension, notamment les transports.

La collectivité veut « booster l’emploi dans le tourisme »

En ce qui concerne les métiers en tension, justement, la collectivité veut « faciliter les recrutements dans le secteur touristique ». L’hôtellerie-restauration a dû faire face à une pénurie de main-d’œuvre cet été en Occitanie. La Région souhaite ainsi « améliorer les conditions d’accueil des saisonniers pour booster l’emploi dans le tourisme ».

En ce sens, elle va soutenir la création ou la rénovation de logements saisonniers multifonctions. Carole Delga a aussi annoncé un projet de groupement d’employeur régional multi-saisonnalité et multi-activité porté par la Région pour « déprécariser les salariés saisonniers ». Des expérimentations seront lancées en montagne et sur le littoral en 2023.