[DOSSIER] Swap and Study : on a échangé nos familles

Face à la pénurie grandissante et des coûts parfois exorbitants des logements étudiants, les alternatives se multiplient. C’est le cas de ”Swap and Study”, un site internet permettant de trouver une chambre gratuitement, en France ou ailleurs. – Thanina Abdoun

Etudiant dans une chambre face à un ordinateur
DR

Troquer sa famille et sa chambre contre celle d’un autre étudiant pour faire ses études où on le souhaite. Un concept simple, mais encore fallait-il y penser. C’est en tout cas l’idée de Swap ans Study, lancé par deux Palois, Richard Girardot et Lionel Martinez, et un Toulousain, Sylvain Baradac.

Eux-mêmes « confrontés à la problématique du logement étudiant » pour leurs propres enfants, comme l’explique Lionel Martinez, ils décident de créer en 2015 cette plateforme totalement gratuite. Leur site Internet permet aux utilisateurs, après s’être inscrit et avoir renseigné la nature et la durée de l’échange souhaité, d’entrer en contact avec d’autres personnes et de faire un “swap” (échange en anglais) de leur chambre et de leur famille, le temps d’une année universitaire ou même d’un stage.

« 14 000€ minimum par an d’économies cumulées pour les familles »

Le but étant d’être « accueilli dans une famille et d’y vivre comme si celle-ci était la sienne », le site « ne fixe pas de règles particulières », précise Lionel Martinez. « Ce sont les usagers eux-mêmes qui vont établir leurs propres chartes d’échange et de vie. Ils décident ensemble s’il faut inscrire ou pas le nom sur la boite aux lettres ou qui fait la vaisselle par exemple. »

Cette alternative au logement étudiant permettrait « 14 000€ minimum d’économies anuelles cumulées pour les familles », révèle le site Internet, puisque cela évite les dépenses liées au logement (loyer, déménagement, charges locatives…). Aujourd’hui, Swap and Study revendique plus de 2 000 inscriptions. Et si, au départ, ceux-ci étaient surtout Français, la plateforme fonctionne dans le monde entier : un tiers de ses utilisateurs sont étrangers, la plupart canadiens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.