Vœux 2019 : Jean-Luc Moudenc annonce 25 millions d’euros pour le vélo à Toulouse

Ce jeudi 10 janvier, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse, a présenté ses vœux à la presse. Il a notamment rappelé l’agenda des grands projets prévus en 2019 avant de mettre l’accent sur l’enjeu environnemental. Végétalisation de l’urbain, aide à l’achat de vélos électriques, sobriété énergétique… L’objectif : donner plus de place à la nature en ville.

Portrait de Jean-Luc Moudenc
Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse métropole  © Patrice Nin

Après quelques propos liminaires sur la « crise sociale et démocratique » mise en évidence par le mouvement des Gilets jaunes, Jean-Luc Moudenc a présenté les principales lignes de sa politique générale pour 2019 lors de la traditionnelle cérémonie de voeux à la presse. Il a notamment exprimé sa volonté de mobiliser ses équipes autour d’un objectif : « Améliorer le quotidien de [ses] concitoyens ». Services publics, projets d’infrastructures, lutte contre la précarité et engagements en faveur du développement durable, les chantiers sont nombreux. « Les grands projets ne riment à rien si on ne prend pas en compte l’environnement », observe le maire de Toulouse, qui promet sur ce sujet, « une intensification de l’action de Toulouse Métropole ».

Mobilité et sobriété énergétique, des enjeux incontournables

Symbole de la transition écologique dans les grandes villes, c’est la petite reine qui ouvre la liste des projets défendus par la majorité. « Entre 2004 et 2018, la part des gens qui utilisent quotidiennement le vélo dans le centre-ville est passée de 35 à 50 % », se félicite celui qui est aussi président de la Métropole.. Un constat dont il n’entend pas se satisfaire pour autant. Un investissement de 25 millions d’euros par an est prévu pour développer les pistes cyclables et résorber les discontinuités du réseau. Cette enveloppe, « d’une ampleur inédite », permettra aussi de restaurer la prime pour l’acquisition de vélos électriques par des particuliers. Dans le même esprit de mobilité douce, la mairie s’attellera à l’élaboration et à la concertation autour de la zone à faible émission (ZFE), afin d’en lancer la mise en œuvre concrète en 2020.

Jean-Luc Moudenc s’attaque également au défi de la sobriété énergétique et notamment à la question du chauffage. L’édile promet une extension de 30 kilomètres du réseau de chaleur, récupérée lors de la combustion des déchets ménagers, et la mise en place d’une prime air-bois. 300 foyers pourront ainsi bénéficier, sous conditions de revenus, d’une aide à la modernisation d’appareils de chauffage à bois. Par ailleurs, la Métropole engage plusieurs projets photovoltaïques qui, à terme, produiront l’équivalent de la consommation électrique de 25 000 habitants. Une manière de combler son retard en la matière. Enfin, l’unité de méthanisation de la station d’épuration de Ginestous devrait entrer en service d’ici décembre 2019.

Verdir la ville rose.

Dans la lignée de l’opération ‘’Des fleurs sur Mon Mur’’, lancée en 2016, Jean-Luc Moudenc appelle tous les acteurs locaux, promoteurs, bailleurs ou locataires, à végétaliser massivement Toulouse et à s’engager pour le retour de la nature en ville. Avec, par exemple, des projets d’écopâturage, trois nouveaux jardins partagés et 4 200 arbres supplémentaires plantés en 2019, la Mairie espère ouvrir la voie aux initiatives vertes. « Toutes ces actions n’auront d’impact que si les citoyens changent également leur comportement », conclut l’élu qui souhaite aussi organiser une grande campagne de sensibilisation, notamment sur la réforme de la collecte des déchets.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.