mardi 26 octobre 2021

Contact

spot_img
ActualitésManifestation des agriculteurs : à combien s'élèvent les dégâts ?

Manifestation des agriculteurs : à combien s’élèvent les dégâts ?

A combien s’élève la facture pour nettoyer le fumier déversé à la manifestation des agriculteurs, à Toulouse, le 8 avril dernier ?

Fumier manifestation agriculteurs Toulouse
Toulouse. Fumier déversé à la manifestation des agriculteurs : combien ça a coûté ? © FDSEA 31.

Quand la grogne des agriculteurs se fait entendre lors des manifestations, il arrive que quelques tonnes de fumier soient déversées, au passage, aux portes des instances étatiques.

Le 8 avril dernier, lors de la mobilisation de la Fédération Départementale des Syndicats d’Exploitants Agricoles de Haute-Garonne (FDSEA 31) et des Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne (JA 31), le convoi des tracteurs a convergé de tout le département vers la préfecture de Toulouse.

Pendant qu’une délégation était reçue, les agriculteurs ont cassé la croûte à l’heure du déjeuner sur les allées François-Verdier, des prises de parole ont eu lieu et avant de repartir, entre 200 et 250 tonnes de fumier ont été déversées rue de Metz, devant l’impressionnant dispositif des forces de l’ordre mobilisé pour l’occasion.

Plus de 5 000€ de nettoyage

Les services de la collectivité sont intervenus pour nettoyer les lieux, mobilisant « 15 agents qui ont travaillé 62h cumulées entre 16h et 00h30 », indique la mairie de Toulouse. Une balayeuse, une arroseuse, un chargeur, 4 poids lourds bennes et 4 poids lourds polybennes ont été utilisés pour venir à bout de l’amoncellement de fumier, engendrant « un coût estimé à 5 375€ ».

Fumier manifestation agriculteurs Toulouse
A Toulouse, entre 200 et 250 tonnes de fumier ont été déversées lors de la manifestation des agriculteurs du 8 avril 2021. © FDSEA 31.

Manifestation pour une PAC équilibrée

Lors de cette manifestation pour réclamer une PAC équilibrée, les deux syndicats ont partagé « leurs vives inquiétudes concernant la prochaine politique agricole commune (PAC) et sa déclinaison nationale dans le cadre des Plans Stratégiques Nationaux (PSN) », notamment au sujet de leurs zones intermédiaires qui ne seraient pas reconnues et de « la réduction de leurs aides de 50 à 80 €/ha ».

Laetitia Soula
Journaliste de presse écrite depuis plus de dix ans, Laëtitia Soula est rédactrice et photo-reporter. Polyvalente print et web, elle a également oeuvré comme secrétaire de rédaction et relations presse. Elle a travaillé pour divers titres de presse locale et collectivités territoriales (presse institutionnelle) à Paris, Marseille, en Bretagne, en Auvergne et dans le sud-ouest, avant de poser ses valises à Toulouse.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d'un événement d'actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img