vendredi 23 avril 2021

Contact

ActualitésMort de Rémi Fraisse : non-lieu confirmé pour le gendarme

Mort de Rémi Fraisse : non-lieu confirmé pour le gendarme

La Cour de cassation a confirmé le non-lieu pour le gendarme dont le tir de grenade avait provoqué la mort de Rémi Fraisse à Sivens en 2014.

Rémi Fraisse
Manifestation organisée à Toulouse suite à la mort de Rémi Fraisse © Franck Alix

C’est une étape importante dans le dossier judiciaire lié à la mort de Rémi Fraisse en 2014 à Sivens (Tarn). Ce mardi 23 mars, la Cour de cassation a confirmé le non-lieu en faveur du gendarme auteur du tir de grenade ayant entraîné le décès du jeune militant écologiste.

La plus haute juridiction de l’ordre judiciaire devait en effet examiner le pourvoi formé par la famille de Rémi Fraisse contre un arrêt de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse. Dans son compte-rendu, celle-ci estime que la chambre de l’instruction “a établi, compte tenu des circonstances, le caractère absolument nécessaire et proportionné de l’usage d’une grenade dont le type était alors autorisé”.

“Les exigences légales de l’article 122-4 du code pénal, selon lesquelles n’est pas pénalement responsable la personne qui accomplit un acte prescrit autorisé par des dispositions législatives ou réglementaires ou qui accomplit un acte commandé par l’autorité légitime, ont été respectées”, a considéré la Cour de cassation.

Rendez-vous à la Cour européenne des droits de l’homme

Pour rappel, les proches et l’avocat de la famille Rémi Fraisse, Maître Patrice Spinosi, dénoncent justement le recours à une grenade offensive de type explosive, dont l’utilisation a depuis été interdite, et lancée de surcroît en cloche et non au sol. Celle-ci s’était en effet coincée entre la veste et le sac à dos du jeune homme, avant d’exploser.

Suite à cette décision, l’avocat de la famille a d’ores et déjà annoncé qu’il avait prévu de saisir la Cour européenne des droits de l’homme. Dans une affaire devenue emblématique du maintien de l’ordre, celui-ci entend bien démontrer que “l’action des militaires ayant causé la mort de Rémi Fraisse était contraire aux libertés individuelles”.

 

 

 

 

 

 

 

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.

Articles en rapport

Rugby. Deux anciens du Stade Toulousain dans le Comité des joueurs de la coupe du monde 2023

Toulouse et le Stade toulousain seront bien représentés au sein du Comité des joueurs de la Coupe du monde de rugby 2023. Sur sept...

Aéronautique : la piste du bénévolat pour les salariés en activité partielle ne passe pas

L'association Tompasse, qui réunit les industriels de l’aéronautique, propose dans son Livre Blanc de mettre à profit les disponibilités des salariés en activité partielle...

En raison du vent, les parcs et jardins seront fermés à Toulouse, ce jeudi

En raison d'une alerte météo annonçant du vent et des rafales pouvant dépasser les 60 kilomètres/heure, la ville de Toulouse a décidé de fermer...

Toulouse : la rénovation de la copropriété Matabiau est lancée

À Toulouse, le plan de sauvegarde et de la copropriété Matabiau est lancé. Jusqu’au mois de juin 2023, les balcons et les façades du bâtiment...

Toulouse. La police lance un appel à témoin pour retrouver un homme de 52 ans

Disparition. La police vient de lancer un appel à témoin pour retrouver la trace de Wilfrid Coste, un homme de 52 ans, porté disparu...

Éveiller les enfants aux grands enjeux contemporains

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img