lundi 26 juillet 2021

Contact

ActualitésBientôt de nouveaux scooters électriques en libre-service à Toulouse

Bientôt de nouveaux scooters électriques en libre-service à Toulouse

La Mairie de Toulouse vient de lancer un nouvel Appel à manifestation d’intérêt afin d’ouvrir le marché des scooters électriques en libre-service à de nouveaux opérateurs.

Bientôt de nouveaux scooters électriques en libre-service à Toulouse
La Mairie de Toulouse vient d’ouvrir son marché de scooters électriques en libre-service à de nouveaux opérateurs ©Indigo Weel

Depuis 2018, 600 scooters électriques de la marque Indigo sont en libre-service à Toulouse. “L’arrêté d’occupation du domaine public arrive à échéance le 31 août 2021”, indique la Mairie de Toulouse. Celle-ci souhaite compléter cette offre, soucieuse d’encourager “le partage de la voirie par différents types de véhicules, afin de développer des modes de déplacements respectueux de l’environnement”. De plus, de nouveaux opérateurs ont manifesté leur souhait de venir s’implanter sur le territoire toulousain. Et la Loi d’Orientation des mobilités (Lom) le permet. C’est pourquoi la collectivité, a publié, il y a quelques jours, un nouvel Appel à manifestation d’intérêt (Ami) afin d’ouvrir le marché des scooters électriques en libre-service à davantage d’acteurs.

Une redevance fixée à 50 euros par an et par scooter électrique

Les engins devant être stationnés sur l’espace public, l’opérateur doit s’acquitter d’une redevance due au titre de l’occupation du domaine public. Son montant a été fixée à 50 euros, par scooter et par an, et a fait l’objet d’une délibération lors du Conseil municipal du 18 juin. “Ce nouveau montant correspond à la moyenne nationale des tarifs en vigueur pour ce type de service”, assure la Mairie.

Source : communiqué de presse

La rédactionhttps://www.lejournaltoulousain.fr
Le Journal toulousain est un média de solutions hebdomadaire régional, édité par la Scop News Medias 3.1 qui, à travers un dossier, développe les actualités et initiatives dans la région toulousaine. Il est le premier hebdomadaire à s'être lancé dans le journalisme de solutions en mars 2017.
 

Travail : Comment mettre le sexisme au placard ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img