dimanche 26 septembre 2021

Contact

GersCultureLa première usine de vinyle du Sud-Ouest voit le jour à Marciac,...

La première usine de vinyle du Sud-Ouest voit le jour à Marciac, dans le Gers

Deux entrepreneurs créent la première usine de pressage de vinyles du Sud-Ouest, basée à Marciac, dans le Gers. Leur but : permettre aux labels de musique indépendants de s’affranchir des circuits de vente traditionnels.

La première usine de vinyle du Sud-Ouest voit le jour à Marciac, dans le Gers @Pixnio
La première usine de vinyle du Sud-Ouest voit le jour à Marciac, dans le Gers @Pixnio

« C’est un travail de longue haleine, mais il est passionnant », confie Pierre Deffes, l’un des deux dirigeants de l’entreprise Vinyle Garcia, situé à Marciac, dans le Gers. Ils se sont lancés dans une aventure musicale un peu folle : créer la première usine de pressage de vinyles du Sud-Ouest. « Nous voulons doter le territoire d’un outil de qualité pour les labels indépendants. En s’adressant à nous, ils pourront s’affranchir des circuits traditionnels et vendre eux-mêmes leurs disques, notamment via les réseaux sociaux ». Le projet, soutenu par le contrat Croissance de la Région Occitanie a mis trois ans pour aboutir. Plusieurs commandes sont déjà enregistrées et la production devrait débuter en octobre, dans les 350 m² de locaux gersois.

Le ballet mécanique fascinant de la presse automatique

« Tout repose sur la machine, un modèle suédois de haute performance » indique Pierre Deffes. Belle et imposante, cette presse automatique a coûté 180 000 euros. Elle nécessite l’installation d’une pompe hydraulique, d’un circuit de refroidissement et d’un autre de chauffage. « C’est un métier très technique. À partir d’un disque en laque, on fabrique par électrolyse un négatif en nickel. Une sorte de moulage des face A et B, que nous insérons ensuite dans la presse. Celle-ci reproduit alors les microsillons sur des galettes en PVC. » Un ballet mécanique fascinant, qui ne dure que 25 secondes par disque, et dont chaque étape doit être réglé à la perfection, car la moindre erreur peut s’entendre.

De belles perspectives de développement

Le marché du vinyle est florissant. « La demande a explosé, dans le monde entier, à une telle vitesse que les moyens de production ne se sont pas encore adaptés. De plus, certains savoir-faire se sont perdus et le secteur doit mettre en place de nouveaux modèles d’affaires. » C’est ainsi que la chaîne de production des 33 et 45 tours est quelque peu embouteillée, de la gravure à l’impression des pochettes, du pressage à l’emballage. Ce qui offre de belles perspectives aux deux entrepreneurs de Marciac. La petite cité gersoise, mondialement connue pour son festival de jazz s’en réjouit d’avance.

Philippe Salvador
Philippe Salvador a été reporter radio pendant quinze ans, à Toulouse et à Paris, pour Sud Radio, Radio France, RTL, RMC et BFM Business. Après avoir été correspondant de BFMTV à Marseille, il est revenu à Toulouse pour cofonder le magazine Boudu.
 

Face aux multiples crises, comment retrouver la sérénité ?

Écrivez à la rédaction !

Témoin d’un événement d’actu ?
Une info ou un avis à partager ?

spot_img

Les plus lus de la catégorie

spot_img